Le Parlement européen demande au Rwanda de ne pas soutenir le M23
Afrique

Le Parlement européen demande au Rwanda de ne pas soutenir le M23


Le Parlement européen a demandé, jeudi 24 novembre, au régime de Kigali de ne pas soutenir les rebelles du M23, occupant une partie du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

 

Il a fait cette demande dans sa résolution adoptée jeudi et publiée sur son site  internet.

Cette institution législative a également condamné les agressions brutales menées en RDC et se dit préoccupé par la dégradation de la situation humanitaire dans l’Est de la RDC

« Le Parlement européen invite l’Union et ses Etats membres à imposer des sanctions à l’encontre des auteurs des violations des droits de l’homme et demande que les sanctions à l’encontre des hauts commandants du M23 soient maintenues et étendues afin d’inclure ceux qui ont été récemment reconnus responsables de graves exactions ainsi que les hauts fonctionnaires de toute la région, complices des exactions du groupe armé », a-t-il dit dans ce communiqué.

Le Parlement européen s’inquiète des menaces et des violations faites contre les femmes et les filles lors des conflits armés dans l’Est de la RDC :

Cet organe dit reconnaitre que les femmes et les filles sont particulièrement menacées car elles sont souvent prises pour cibles et sont davantage exposées à la violence dans les situations de conflit et d’après-conflit.

Cette situation les empêche de prendre part aux processus de paix.

Ainsi, le parlement européen prie instamment la communauté internationale de prendre des mesures concrètes pour mettre un terme à la violence actuelle, notamment en encourageant la promotion du dialogue et des solutions non violentes.

Ce Parlement soutient par ailleurs le processus de médiation régional et le processus de paix de Luanda, a lancé par le président angolais Joao Lourenco, président en exercice de la CIRGL.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.