Environnement du travail : L’OIT satisfaite des progrès du Gabon
ActualitéGabon

Environnement du travail : L’OIT satisfaite des progrès du Gabon



DIG/ En visite de travail à Libreville, la directrice du Bureau sous-régional de l’Organisation internationale du travail (OIT), Nteba Soumano s’est dite satisfaite des progrès du Gabon en matière de respect de l’environnement du Travail.

En effet, Nteba Soumano a reconnu que le Gabon fait beaucoup d’efforts dans l’application des recommandations de l’OIT en matière de Travail, notamment dans l’application de l’agenda du travail décent qui se résume en 4 piliers que sont : la promotion de l’emploi, l’application des normes des conventions internationales du Travail, le dialogue social et la protection sociale.

L’ensemble des partenaires (gouvernement et patronat) a exprimé une préoccupation majeure, à savoir comment faire pour qu’il y ait des emplois de qualité et en quantité pour les jeunes gabonais.

Les 2 parties ont, ensemble, identifié des actions concrètes à mener au niveau des chambres des métiers, d’agriculture et de commerce pour fixer davantage de jeunes dans le terroir.

D’ailleurs, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Charles Mve Ellah a indiqué sur Twitter qu’il a eu un entretien fructueux avec Mme Soumano sur des questions d’employabilité et des produits financiers adaptés au service agricole ainsi que la mise à jour du fichier des métiers du secteur.

Nteba Soumano a été également instruite des préoccupations des entrepreneurs gabonais au cours d’une rencontre qui s’est tenue le 18 novembre 2022 au siège de la Fédération des entreprises du Gabon (Feg).

Reçue par le Vice-président en charge Relations internationales, du Numérique et de la Communication, Jean-Baptiste Bikalou, elle s’est dite heureuse et édifiée à l’issue des échanges qu’elle a eus avec le patronat.

« Les besoins et les problèmes du Gabon d’aujourd’hui ne sont pas différents de ceux d’hier pour avoir accès à un travail décent.

Le patronat a exprimé une vision très claire par rapport aux métiers utiles et pertinents qu’il faut développer pour promouvoir l’économie gabonaise », a-t-elle souligné.



Avec Direct Infos Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.