Colloque sur le FCFA (XAF) : des recommandations réservées aux chefs d’États de la sous-région
ActualitéGabon

Colloque sur le FCFA (XAF) : des recommandations réservées aux chefs d’États de la sous-région



DIG/ Le colloque sous-régional de haut-niveau sur la « Monnaie et le développement en Afrique centrale » n’a pas révélé au grand public les recommandations prises par les participants aux débats qui ont eu lieu dans les 6 ateliers prévus.

Selon le président de la Commission de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le professeur Daniel Ona Ondo, le « but essentiel était d’avoir le ressenti de chaque participant, parce qu’en matière de monnaie, les bonnes et les mauvaises propositions seront triées et présentées aux chefs d’États qui décideront en toute souveraineté ».

Le colloque du 17 au 18 novembre 2022 à Libreville a été organisé sur recommandation des chefs d’États, à l’issue de la session extraordinaire de leur conférence tenue le 22 novembre 2019 à Yaoundé.

Celui-ci avait, en effet, pour but, d’engager une réflexion approfondie sur les conditions et le cadre d’une nouvelle coopération portant sur le franc CFA (XAF).

Cette réflexion devait porter exclusivement sur les dispositions de la convention du 23 novembre 1972 qui régissent la coopération monétaire avec la France.

En d’autres termes, le travail demandé par les chefs d’États au cours de ce colloque ne devait se rapporter qu’à l’évolution des principaux mécanismes actuels de la coopération monétaire avec la France que sont la garantie de convertibilité illimitée par la France, de la monnaie émise par la BEAC ; la fixité du taux de change ; la liberté de transfert entre les pays membres de ka BEAC et la France et la centralisation des réserves auprès d’un compte d’opérations ouvert au Tresort français.

De toute évidence, les attentes des populations locales relatives à la dissolution du FCFA et son remplacement par une monnaie locale, indépendante de l’emprise de la France, ne seront pas comblées de sitôt.

En demandant à la Commission de la CEMAC d’organiser le colloque de Libreville, les chefs d’États avaient exclus la modification des dispositions de la convention du 22 novembre 1972 faisant du FCFA la monnaie commune aux États membres de la CEMAC.

CN



Avec Direct Infos Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.