Bonjour

Avec la rentrée des classes, on voit souvent des tout-petits, à pied, traversant allègrement de grandes voies pour aller à l’école. Dans une ville comme Ouagadougou où l’insécurité le dispute à l’incivisme, il y a lieu d’en appeler à la responsabilité des parents qui doivent mettre un point d’honneur à accompagner leurs enfants, en l’occurrence les tout-petits, à l’école plutôt que de les abandonner à eux-mêmes. Ceci pouvant expliquer cela, on comprend pourquoi on assiste de plus en plus à des disparitions ou des enlèvements d’enfants.

 

Issa SIGUIRE