Bissau: des inconnus armés attaquent une radio critique du pouvoir
Afrique

Bissau: des inconnus armés attaquent une radio critique du pouvoir



Bissau: des inconnus armés attaquent une radio critique du pouvoir

Bissau: des inconnus armés attaquent une radio critique du pouvoir

Des hommes armés encagoulés ont saccagé lundi à Bissau les locaux d’une radio privée critique du pouvoir et malmené ses responsables, faisant au moins une blessée, a indiqué un de ses cadres. Les auteurs de cette attaque n’ont pas été identifiés. Elle est survenue dans une atmosphère volatile, moins d’une semaine après ce qui a été présenté par les autorités comme une tentative de coup d’Etat contre le pouvoir en place dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest à l’histoire politique troublée.

« Des hommes armés sont arrivés à bord d’un 4×4 et d’une jeep. Ils ont commencé à tirer. Ils m’ont obligé à me mettre à genoux et ils m’ont frappé avec la crosse de la kalachnikov. Une collègue a été blessée en essayant de s’enfuir », a dit à l’AFP un responsable de Capital FM sous le couvert de l’anonymat. 

« Notre matériel a été détruit. On a cessé d’émettre », a-t-il ajouté. 

Capital FM est une station réputée proche du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), principal parti d’opposition au président Umaro Sissoco Embalo. Elle est connue pour ouvrir son antenne aux adversaires du chef de l’Etat.

La Guinée-Bissau a été le théâtre la semaine passée de ce qui a été qualifié de tentative de coup d’Etat imputée par les autorités à des militaires. Le mystère demeure sur les auteurs du dernier coup de force en date dans ce pays à l’instabilité politique chronique, où l’armée joue un rôle prééminent.

Onze personnes avaient été tuées dans cet assaut, selon le gouvernement.

Le PAIGC, formation dominante depuis que la Guinée-Bissau a conquis son indépendance du Portugal en 1974, avait rapporté samedi que les forces de l’ordre avaient fait irruption à son siège et avaient empêché la réunion de délégués de tout le pays.

La Guinée-Bissau occupe la 95e position sur 180 pays dans l’édition 2021 du Classement mondial de la liberté de la presse établi par l’ONG Reporters sans frontières (RSF).

Que pensez-vous de cet article?



Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.