Kongo-Central : des présumés coupeurs de route violent 5 femmes à Lukala
Afrique

Kongo-Central : des présumés coupeurs de route violent 5 femmes à Lukala


Cinq femmes ont été violées et dix personnes blessées, jeudi 24 novembre, sur la nationale numéro 1 aux environs de la cité de Lukala (Kongo-Central).

Le responsable de la société civile de cette entité, Levieux Mbiyavanga attribue cet acte aux coupeurs de route ayant profité de l’absence de la patrouille de la police sur cet axe routier.

Selon Levieux Mbiyavanga, ces malfrats ont réussi à bloquer 16 véhicules à l’aide de grosse pierre, qu’ils ont eux-même placées au milieu de la chaussée.

Cette opération de braquage qui a duré plusieurs minutes, a été menée à 2h30, entre l’endroit appelé Opapa et le péage de Lukala.

Près de 10 personnes, parmi les chauffeurs et les passagers qui voulaient se défendre ont été blessées par balle. 

« 5 femmes qui étaient à bord d’un autre camion de marque Tata, en provenance de la ville de Boma, ont été violées par ces bandits », a laissé entendre Le vieux Mbiyavanga.

Ces criminels ont pris la fuite à l’arrivée par moto de deux policiers commis à la garde des ouvrages de la SEP-Congo.

Ils ont emporté avec eux, l’argent et plusieurs autres biens de valeur ravis auprès des passagers.

Levieux Mbiyavanga déplore l’absence de patrouille sur la RN1, en cette période de festivités où les coupeurs de route intensifient leurs opérations.

Il a invité les autorités policières à dégarnir certaines unités de la police dont celle d’anti-fraude, des Hydrocarbures et de la circulation routière, qui, selon lui, tracassent les usagers de cette route.

Il y a une semaine, un chauffeur et son convoyeur ont été tués par les coupeurs de route au niveau de la cité de Lukala (Kongo-Central).



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.