Riposte russe après la destruction partielle du pont de Crimée
Riposte russe après la destruction partielle du pont de Crimée
Monde

Riposte russe après la destruction partielle du pont de Crimée

La Russie a riposté, ce jour, à ce qu’elle considère comme une attaque terroriste ukrainienne du pont de Crimée le samedi 8 octobre. Infrastructure emblématique, aussi connu sous le nom de pont de Kertch, il enjambe le détroit de Kertch entre la mer Noire et la mer d’Azov, reliant la péninsule à la Russie. Vladimir Poutine l’avait inauguré en 2018, quatre ans après l’annexion de la péninsule.

Riposte russe après la destruction partielle du pont de Crimée
Riposte russe après la destruction partielle du pont de Crimée

Les frappes russes

« Des frappes massives avec des armes de haute précision de longue portée ont été menées contre l’infrastructure énergétique, militaire et de communication de l’Ukraine », a précisé le président russe. Bien que certains missiles aient apparemment frappé des zones civiles pendant l’heure de pointe du matin, coupant l’électricité et l’eau, brisant des bâtiments et tuant plusieurs personnes.

Les attaques russes de ces dernières heures sont les plus importantes et les plus étendues contre l’Ukraine depuis des mois.

Non seulement les explosions ont frappé le quartier Shevchenko, une vaste zone au centre de la ville de la capitale, qui comprend la vieille ville historique ainsi que plusieurs bureaux gouvernementaux, a déclaré le maire Vitali Klitschko, mais les frappes de ce matin ont poussé également les habitants de Kiev à se réfugier dans des abris anti-bombes pour la première fois depuis des mois.

Kiev n’a pas revendiqué l’attaque du pont de Crimée

Des sirènes de raid aérien ont retenti dans toutes les régions de l’Ukraine pendant quatre heures d’affilée, à l’exception de la Crimée annexée par la Russie. Parmi les cibles touchées figure le pont piétonnier Klitschko, un point de repère dans le centre de Kiev avec ses panneaux de verre. L’offensive russe s’est étendue de Kharkov à l’est, à Lviv à l’ouest, près de la frontière polonaise. Quatre personnes ont été tuées et 19 blessées dans la ville, selon les autorités locales.

 

Rédaction DBNEWS
10/10/2022

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.