Guy Nzouba Ndama accusé de blanchiment de capitaux et d’intelligence avec une puissance étrangère
ActualitéGabon

Guy Nzouba Ndama accusé de blanchiment de capitaux et d’intelligence avec une puissance étrangère



DIG/ Remis en liberté provisoire, le 20 septembre 2022, après son interpellation à la frontière entre le Gabon et le Congo avec des valises contenant 1,2 milliard de franc, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, est accusé d’association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, intelligence avec une puissance étrangère et tentative de corruption.

En effet, plusieurs sources s’interrogent sur un éventuel financement de l’opposition gabonaise par le Congo-Brazzaville, d’où revenait Guy Nzouba-Ndama.

Selon plusieurs sources, les autorités congolaises surveillent les accusations d’entente avec une puissance étrangère.

« Ils attendent de voir si le Gabon persiste dans cette voie, et si ce problème interne débouche sur une crise diplomatique », rapporte une source citée par Radio France Internationale (RFI).

Le président du parti « Les démocrates » est, quant à lui, toujours assigné à résidence et devait remettre son passeport à la justice.

(Source : RFI)



Avec Direct Infos Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.