États-Unis : Le rappeur Coolio, connu pour «Gangsta’s Paradise», est mort à 59 ans
AfriqueCULTURE

États-Unis : Le rappeur Coolio, connu pour «Gangsta’s Paradise», est mort à 59 ans


Le musicien récompensé d’un Grammy Award est mort à Los Angeles, selon Jarez Posey, ami et manager de longue date de Coolio

  • La cause de sa mort n’était pas immédiatement connue

LOS ANGELES : Coolio, rappeur américain connu pour son tube « Gangsta’s Paradise » sorti en 1995, est mort, a annoncé son manager mercredi. Il avait 59 ans.

Le musicien récompensé d’un Grammy Award est mort à Los Angeles, selon Jarez Posey, ami et manager de longue date de Coolio. La cause de sa mort n’était pas immédiatement connue.

M. Posey a indiqué à TMZ, publication spécialisée dans la couverture des célébrités, que Coolio avait été trouvé inconscient dans la salle de bains d’un ami mercredi après-midi.

Né le 1er août 1963 sous le nom d’Artis Leon Ivey Jr en Pennsylvanie, l’artiste a passé la plus grande partie de sa vie à Compton, en Californie, où il a fait ses études et occupé divers emplois, notamment dans la sécurité aéroportuaire, avant de rencontrer le succès grâce au rap.

Coolio a commencé sa carrière musicale en Californie à la fin des années 1980, s’enracinant à Los Angeles en 1994 après avoir signé avec Tommy Boy Records.

Son single « Fantastic Voyage », extrait de son premier album studio « It Takes a Thief », s’est hissé à la troisième place du classement Billboard Hot 100.

Mais c’est avec « Gangsta’s Paradise », l’année suivante, que Coolio s’est fait un nom.

Le rappeur est devenu mondialement célèbre en 1995 en sortant ce titre pour la bande originale du film « Dangerous Minds » avec Michelle Pfeiffer.

Il est devenu le meilleur single de l’année et a valu à Coolio de remporter un Grammy Award pour la meilleure performance rap solo.

Avec une mélodie reprise du titre « Pastime Paradise » de Stevie Wonder, publié en 1976 dans son album « Songs In The Key of Life », le tube s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde entier, atteignant le sommet des classements de musique pop dans 16 pays.

« ‘Gangsta’s Paradise’ est à propos de la vie, parce qu’on vit aussi dans le paradis des gangsters », a déclaré Coolio à propos de sa chanson en 1995, invité de l’émission de radio « Howard Stern Show ».

«C’est elle qui m’a écrit»

Dans une interview accordée plus de dix ans après à l’émission britannique « The Voice », Coolio a déclaré qu’il ne se doutait pas que la chanson allait subsister pendant tant d’années.

« Je n’ai pas écrit Gangsta’s Paradise. C’est elle qui m’a écrit… C’était sa propre entité, là-bas dans le monde des esprits, qui essayait de se frayer un chemin vers le monde, et elle m’a choisi comme vaisseau », assurait-il.

« Je n’aurais jamais pensé qu’elle se diffuserait comme elle l’a fait, touchant tous les âges, les races, les genres, les pays et les générations », disait-il.

Star attachante du gangsta rap, Coolio a vu sa popularité croître grâce à des clips vidéo hauts en couleur. Il a ensuite entamé une carrière d’acteur, en décrochant notamment un rôle dans « Batman et Robin » en 1997 et en faisant plusieurs apparitions à la télévision, notamment dans la série phare des années 1990 « Une nounou d’enfer ».

« Pars en paix, mon frère. #Coolio », a écrit le musicien Questlove.

RSA avec AFP



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.