AfriqueEducation

Clap de fin pour la première cohorte de la rentrée en informatique du Becofor


Le directeur général du Bureau d’études de contrôles et de formation (Becofor )Simplice Djiallade a présidé ce samedi la cérémonie de remise d’attestations aux participants à la première promotion de formation en informatique dénommée « la rentrée en informatique ».

Ils sont une dizaine de jeunes issus de différents quartiers de N’Djaména à recevoir leurs parchemins après plus de trois mois de formation en informatique initiée par le Bureau d’études de contrôles et de formation (Becofor). Ce samedi, parents et amis se sont réunis pour ce moment de joie.

Le représentant du chef de carré 48 de Ngonba, dans le 9ème arrondissement de N’Djamena ne cache pas sa satisfaction pour cette initiative du Becofor. « J’aurais dû être parmi les lauréats de cette première session de formation mais je n’ai pas pu. Mais je suis très heureux pour l’opportunité accordée à nos enfants de se frotter à cet outil indispensable qu’est l’informatique », précise Kadir Kona.

Pour le directeur général du Bureau d’études, de contrôles et de formation (Becofor), cette cérémonie représente un moment infiniment joyeux, qui consacre l’ensemble de votre formation menée jusque là, et une étape vers votre avenir. Il y a déjà 2 mois, on vous souhaitait la bienvenue à Becofor. Aujourd’hui je reviens vers vous pour vous féliciter de vous en être sortis, et surtout d’en être sortis formés avec une attestation. « Notre centre de formation est piloté par une culture d’exigence et d’excellence pour décerner ses attestations. Certains d’entre vous ont dû faire de long trajets et affrontés des difficultés pour venir ici. Ce qui renforce votre mérite et démontre votre endurance et votre courage », précise Simplice Djiallade.

Pour lui, la maitrise de l’outil informatique présente des avantages dans la vie quotidienne que l’on ne peut ignorer. « Vous avez dû relever des défis importants, surtout pour ceux qui ont découvert l’outil informatique pour la première fois, et nous sommes convaincus que vous saurez tirer partie des moyens que nous avons mis à votre disposition tout au long de vos études et carrières professionnelles », complète-t-il. D’ores et déjà, une deuxième vague de formation est annoncée pour le début d’octobre. « J’invite tous ceux et celles qui son intéressés par cet outil et une formation de qualité dans un cadre adapté de rejoindre notre centre de formation pour bénéficier de sa structure et de l’expérience de ses formateurs », rappelle le directeur.

Avec équipe pluridisciplinaire dotée d’une grande expérience professionnelle, les enseignants entendent apporter l’expertise nécessaire à la réussite des projets de formation. « Riches de notre expérience et de nos compétences, nous exprimons nos convictions en développant des projets qualitatifs et adaptés à chacun. Dans cette perspective, Becofor prévoit à court terme la création d’un jardin d’enfant à la rentrée académique, d’une bibliothèque qui viendra renforcer les cadres de formations et d’apprentissage et le lancement des formations en petits métiers comme la couture et dans bien d’autres domaines », ajoute-t-il. Spécialisé en génie civil, en aménagements hydroagricoles, en hydraulique et énergies renouvelables, le Bureau d’études de contrôles et de formation (Becofor) mène des études sociologiques, socio-économiques et environnementales. « Nous donnons une grande importance à la qualité du travail et mettons la collaboration au cœur des projets. Nous sommes proches de nos clients, en recherche perpétuelle de solutions intelligentes, dans un esprit de développement durable, prenant en compte l’humain, l’écologie et l’économie dans chacun de nos projets », précise la gérante du centre Allahndiguim Majesté.



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.