Afrique

Vive tension à Butembo : 4 policiers tués par de présumés miliciens Maï-Maï


Vive tension à Butembo : 4 policiers tués par de présumés miliciens Maï-Maï

Des jeunes assimilés aux miliciens Maï-Maï ont tué, ce vendredi 12 août, 4 policiers et blessé 3 autres, à la barrière de Kangote, à Butembo (Nord-Kivu).

Selon des sources sécuritaires, ces assaillants ont également brûlé 4 jeeps de la police nationale.

Les mêmes sources rapportent que ces incidents sont partis d’une folle rumeur sur une éventuelle présence des ADF dans plusieurs quartiers de la commune de Bulengera dans la partie Est de la ville.

Une psychose généralisée a envahi les habitants des quartiers périphériques, et nombreux se sont déplacés nuitamment vers des quartiers supposés sécurisés. 

D’autres jeunes ont passé la nuit du jeudi à vendredi à la belle étoile, allumant des feux pour parer à toute éventualité. 

A la barrière de Kangote, un groupe de jeunes supposés manifester pour la même fin auraient brulé le poste de contrôle de la police de circulation routière et barricadé la route.

D’après le commandant urbain des FARDC, lieutenant-colonel Mozebo, les éléments de la PNC déployés pour dégager la route ont été surpris par des tirs d’arme à feu.

Il précise que, des militaires déployés dans cette partie de la ville pour intervenir ont déjoué une embuscade des hommes armés non loin du lieu de l’incident. 

Cet officier militaire a assuré pour l’instant, la situation est sous contrôle.

Cependant, les activités socioéconomiques ont tourné au ralenti au centre commercial de Butembo.

De son côté, le président de la société civile urbaine Mathe Saanane a appelé les jeunes à la prudence et à ne pas s’attaquer à l’armée et la police pour ne pas jouer, dit-il, le jeu de l’ennemi.

Il a par ailleurs invité la population de Butembo à dénoncer tout mouvement suspect.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.