Afrique

Mai-Ndombe : déploiement d’une équipe mixte FARDC-PNC pour faire baisser la tension à Kwamouth


Mai-Ndombe : déploiement d’une équipe mixte FARDC-PNC pour faire  baisser la tension  à  Kwamouth

 Le conseil provincial de sécurité s’est réuni en urgence jeudi 11 aout à Inongo (Mai-Ndombe) jeudi 11 aout, sous la présidence du vice-gouverneur Jacks Mbombaka, en vue de prendre des mesures. Ces mesures visent à mettre un terme au conflit entre les peuples Yaka et Teke dans le territoire de Kwamouth.

 Le conseil provincial de sécurité a donc décidé à l’unanimité, le déploiement d’une équipe mixte PNC-FARDC en vue de stabiliser le territoire, avant la descente sur terrain, des notables de la province du Mai-Ndombe et du Kwango pour apaiser les tensions.  

Quelques difficultés en rapport avec le matériel et le faible effectif des militaires, ont été soulevées,  affirme Jack’s Mbombaka  le gouverneur intérimaire, explique les décisions qui ont été prises : 

« Nous avons décidé de renforcer sur le plan local en province le dispositif militaire qui devra descendre sur le lieu. Il faut aussi souligner ici qu’en province nous avons des difficultés liées à l’effectif des militaires. Pour ce faire, l’intervention de Kinshasa s’avère de plus en plus importante. Nous avons aussi décidé, moi et mon collègue du Kwango, le gouverneur Peti Peti parce qu’il faut le dire, Kasongo Lunda c’est le village originaire des peuples Yaka, nous allons descendre sur le lieu, tenir un discours pour réunir les notables Tekes et les notables Yaka’ ».

Plusieurs morts dont déjà été enregistrés à la suite des conflits intercommunautaires, mercredi 10 août. Six hommes en uniformes, trois policiers et trois militaires ont été tués par les Yaka dans la forêt vers le village Ngambomi.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.