Afrique

Kananga : hausse du prix de maïs sur le marché de la ville


Kananga : hausse du prix de maïs sur le marché de la ville

Le prix du maïs est en hausse, depuis quelques jours, sur le marché de la ville de Kananga (Kasaï-Central). 

Une mesurette communément appelée  »Meka »de 2500 FC (1.5 USD) se vend actuellement à 4 000 FC (2 USD), voire plus à certains endroits. 

Des sources sur place attribuent cette surchauffe à la rareté de cette denrée sur le marché.

Le Comité d’acheteurs et évacuateurs des produits agricoles (CEPA) a évoqué le problème de perturbations d’une saison culturale à la suite de fortes pluies ayant affecté les productions.

« Nous avons connu une année exceptionnelle cette fois-ci, particulièrement pour le Kasaï-Central. Premièrement, lorsqu’il fallait cultiver et semer, il y a eu de fortes pluies qui ont perturbé les travaux champêtres. Donc, les paysans n’ont pas pu s’en sortir.  Et aussi, dans notre secteur de maïs, il y a deux saisons. C’est le maïs de la première saison qui inonde le marché », a expliqué secrétaire de CEPA, Elvis Kabuya. 

L’autre raison est que, le maïs de l’autre saison a été évacué vers Kinshasa à partir de Mweka suite à la demande sur le marché kinois.

« Il y a eu le maïs de la première saison. Mais, il a été évacué vers Kinshasa, quand nos amis ont appris qu’il y a hausse de prix à Kinshasa. Ils ont décidé d’aller vendre à un bon prix et retourner pour acheter le maïs de la 2e saison qu’ils devraient ramener à Kananga. Or, on ne savait pas que l’on pouvait avoir une situation différente sur terrain. C’est ainsi que 80 % de maïs ont été évacués à Kinshasa et le reste à Kananga. Vous connaissez vous-même la loi de l’offre et de la demande », a évoqué Elvis Kabuya. 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.