Goma : environ 17 cas de violences sexuelles et domestiques identifiés en un 1 mois
Afrique

Goma : environ 17 cas de violences sexuelles et domestiques identifiés en un 1 mois


Les participants à une table ronde ont recensé, mercredi 10 aout, 17 cas de violences domestiques en l’espace d’un mois dans les familles de l’avenue Ileo Songo, du quartier Ndosho.

 

Ces actes vont des violences sexuelles dans les couples à la privation de certains droits aux filles d’aller à l’école.

 

Le chargé de projet à l’Asbl « Programme d’Appui aux initiatives féminines » (PAIF) qui organise ce forum, Marius Bamporiki, a expliqué le sens de cette activité :

 

« Notre constat était parti de la documentation de différents cas dans moins d’un mois où on a documenté 17 cas de violences domestiques dans les foyers sur l’avenue Ileo Songo. Certaines femmes ont été battues, dénigrées, chassées nuitamment de leurs maisons par leurs époux. Mais elles restaient toujours silencieuses par peur d’être abandonnées par ces derniers. Alors, c’est un élément qui nous a motivés d’organiser cette table ronde à ce jour pour essayer de répondre à ce problème qui continue DE gangrener notre communauté… »

 

Il dit avoir organisé cette table-ronde pour justement lutter contre l’ampleur des violences domestiques à Goma.

 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.