Violences dans l'Est de la RDC: au moins 50 enfants réunifiés avec leurs familles
Afrique

Violences dans l'Est de la RDC: au moins 50 enfants réunifiés avec leurs familles


Pour ce mercredi 6 juillet, environ 50 enfants vont être réunifiés avec leurs familles entre Pweto et Manono après plus de trois ans de séparation.

Le programme prévoit la réunification d’au moins quatre-vingts enfants avec leurs familles, principalement dans les provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika.

Séparées lors des conflits intercommunautaires et des groupes armés qui se sont déroulés dans ces zones ces trois dernières années, les familles vont devoir se remettre ensemble. 

Cette réunification intervient après le travail de terrain mené en amont par les volontaires de la Croix-Rouge de la RDC en partenariat avec le Comité international de la Croix rouge. 

Le processus a consisté à l’identification des enfants non accompagnés, la recherche familiale et l’acceptation par les deux parties de se réunir à nouveau. 

Selon Florence Anselmo, chef de l’agence centrale de recherche du Comité international de la Croix rouge, les conflits entre les communautés Twa et bantous ainsi que les affrontements entre Bakata Katanga et les forces de l’ordre dans les deux provinces restent les principales causes de cette séparation familiale.

La même activité va se poursuivre dans les territoires de Kabalo, Kongolo et dans la ville de Lubumbashi dès ce jeudi 7 juillet, où trente enfants vont renouer les liens avec leurs familles.  

Le processus de recherche familiale se poursuit en faveur de plus ou moins 600 autres enfants non accompagnés en RDC.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.