Salaires impayés des footballeurs au Gabon : la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP) renvoie la balle aux clubs
Gabon

Salaires impayés des footballeurs au Gabon : la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP) renvoie la balle aux clubs


La LINAFP a rétorqué au communiqué de l’ANFPG qui lui a répondu quelques heures plus tard © Facebook/Linaf


Dans un communiqué publié lundi, l’Association nationale des footballeurs du Gabon (ANFPG) indiquait que 82% des joueurs du National-Foot n’ont perçu aucun salaire depuis le début du championnat. Ce mercredi, la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP) lui a répliqué en affirmant que la faute incombait aux clubs qui n’ont pas respecté la procédure requise. Sur les 24 clubs de National 1 et 2, la LINAFP indique que 5 clubs ont reçu leur paiement et que pour 9 autres, leur dossier est en instance de paiement. 

Selon le communiqué publié ce mercredi 6 juillet par la LINAFP, si 82 % des joueurs de National 1 et 2 n’ont à ce jour pas été payés, c’est en raison du non-respect « des recommandations des conclusions des travaux de la task-force sur le championnat national organisés du 10 au 22 mai 2021. »

« La ligue nationale de football professionnel (linafp) a rappelé aux responsables des clubs, la procédure à mettre en œuvre pour le paiement des salaires des footballeurs professionnels », précise ce même communiqué. Il s’agit entre autres de la fourniture d’un listing de 23 joueurs indiquant les noms et prénoms de chaque bénéficiaire, ainsi que leurs numéros de compte bancaire, une copie de la pièce d’identité de chaque joueur et une copie du contrat dûment signé entre les deux parties.

La LINAFP indique à ce jour « que 14 dossiers de paiement des salaires sur 24 clubs de D1 et D2 ». « Cinq ont fait l’objet de paiement par virement bancaire aux ayants droit depuis le début de la semaine, à savoir, Union Sportive de Bitam, AO Cms, AO Stade Mandji, Bouenguidi Sports, Oyem AC [et] neuf sont en cours de traitement : Missile FC, CF Mounana, Stade Migovéen, Moanda FC, Vautour Club, Lozo Sport, Akanda FC, AFJ, Adouma FC ».

Aux dix autres clubs concernés, la LINAFP leur demande « de transmettre dans les meilleurs délais leurs dossiers de virement des salaires. »

Dans un contre-communiqué publié quelques heures plus tard, l’ANFPG a vigoureusement contesté ces explications, dénonçant de fait la tendance de certaines institutions à s’abriter derrière un excès de formalisme pour tenter de justifier des retards de paiement (article à venir).



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.