RDC : « Si c’était moi le Président, Kagame ne s’amuserait pas un seul instant avec le Congo » (Martin Fayulu)
Afrique

RDC : « Si c’était moi le Président, Kagame ne s’amuserait pas un seul instant avec le Congo » (Martin Fayulu)


Martin Fayulu a animé un meeting samedi dernier à Kisangani où il séjourne pour présider le deuxième congrès ordinaire de son parti politique, l’ÉCIDÉ.

Martin Fayulu, l’un des opposants farouches au régime actuel en République Démocratique du Congo, a estimé, samedi, dans un meeting populaire à Kisangani, que le président rwandais, Paul Kagame, joue avec Kinshasa dans la crise sécuritaire qui sévit dans l’Est, au Nord-Kivu, théâtre des affrontements entre l’armée et les terroristes du M23, accusés d’être soutenus par Kigali.

S’adressant à la population Boyomaise sur la problématique de la tension entre la RDC et le Rwanda, cet ancien candidat à la présidentielle de 2018 a affirmé que Kagame blague avec le Congo-Kinshasa parce que celui-ci a des dirigeants faibles et illégitimes.

« Notre pays est agressé, Kagame blague avec les congolais parce que nous avons des autorités faibles et illégitimes », a affirmé Martin Fayulu.

Le Numéro 4 à la dernière présidentielle affirme s’il était élu, Paul Kagame ne pourrai pas s’amuser avec la RDC.

Félix Tshisekedi: « le Rwanda a soutenu le M23 pour venir agresser la RDC »

« Si j’étais au pouvoir, la guerre en République Démocratique du Congo allait prendre fin ». « La guerre que nous subissons est la conséquence du manque de leadership fort à la tête du pays. Voilà pourquoi Paul Kagame s’amuse avec nous comme des petits enfants. Si c’était moi le président, Kagame ne s’amuserait pas un seul instant avec le Congo », a-t-il ajouté.

Pour essayer d’apaiser les tensions entre les deux pays, Félix Tshisekedi et Paul Kagame se sont récemment rencontrés à Luanda sous la médiation de Joao Lourenço. À l’issue de cette rencontre, une feuille a été élaborée pour permettre le cessez-le-feu à l’Est de la République Démocratique du Congo.

À Kisangani, l’homme qui ne s’avoue pas toujours vaincu par Félix Tshisekedi aux élections présidentielles de 2018, compte lancer, lundi 11 juillet 2022, un congrès ordinaire de son parti politique Engagement Citoyen pour le Développement (ECIDE) qui ira jusqu’au 14 juillet.

Regard Sur l’Afrique Par la Rédaction



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.