Le Potentiel : « Conflit RDC-Rwanda : désescalade, oui, mais… »
Afrique

Le Potentiel : « Conflit RDC-Rwanda : désescalade, oui, mais… »


Revue de presse du jeudi 7 juillet 2022

La tripartite RDC-Rwanda-Angola du mercredi 6 juillet est au cœur de l’actualité développée par la presse de ce jeudi.

L’Agence congolaise de presse renseigne que le Président Félix-Antoine Tshisekedi a participé à la  tripartite de Luanda, en Angola, sur la situation sécuritaire dans  l’Est de la RDC, sous la médiation du Président angolais, Président de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRG),João Lourenço.

Les Présidents Félix Tshisekedi de la RDC, João Lourenço  d’Angola  et Paul Kagame du Rwanda ont pris l’engagement, à l’issue de ce sommet,  de maintenir le dialogue et d’amorcer un processus de désescalade entre Kinshasa et Kigali, résume l’ACP.

Cet objectif, ajoute l’agence, se fera graduellement via une feuille de route dite de Luanda axée sur la relance de la commission mixte RDC-Rwanda.

Les bons offices assurés, mercredi 6 juillet par le président angolais, João Lourenço, ont débouché sur un processus de désescalade entre la RDC et le Rwanda, constate pour sa part Le Potentiel qui annonce la relance de la commission mixte RDC-RWANDA qui ne s’était plus réunie depuis plusieurs années.

Cette commission rapporte le journal, va tenir sa première rencontre le 12 juillet à Luanda en Angola.

Néanmoins, à en croire le quotidien, le président congolais s’est montré plus intransigeant que jamais face à son homologue rwandais de qui il a exigé de « clarifier ses liens avec le M23 et d’admettre son soutien avant de dialoguer ».

D’ailleurs, bien avant le tête-à-tête entre les deux protagonistes, Félix Tshisekedi avait annoncé ses couleurs, en avertissant, dans une interview au journal américain Financial Times que « La RDC ne restera pas les bras croisés face aux attaques du M23 appuyé par l’armée rwandaise », conclut le tabloïd.

Pour L’Avenir, il s’agit du triomphe diplomatique du Président Tshisekedi. Cette rencontre présentée comme celle de tous les dangers a opté pour la désescalade. Autrement dit, le Président Tshisekedi et le Président Kagame ont choisi la voie diplomatique pour la résolution de cette nouvelle crise, argumente le journal.

Au regard de la feuille de route adoptée à Luanda c’est l’option diplomatique qui l’a emporté. Le Président Tshisekedi devra s’estimer ainsi heureux pour avoir imposé une solution diplomatique en lieu et place de l’option militaire, conclut le quotidien.

Mais Forum des As voit les choses autrement. Se basant sur les communiqués congolais et rwandais ayant sanctionné la même rencontre, le journal estime qu’il y a eu à la fois Tour de Babel qui rime avec cacophonie ou  dialogue de sourds.

« Que retenir entre la version de Kinshasa, qui fait état notamment du retrait immédiat et sans condition  du mouvement terroriste M23 de ses « positions » en RDC, et le compte-rendu de la presse officielle rwandaise qui souligne que la « question du M23 sera réglée au niveau national dans le cadre du processus de Nairobi ? », s’interroge le quotidien.

En termes clairs, commente le tabloïd, Kigali s’en tient  à sa sempiternelle thèse d’un conflit congolo-congolais. Un vieux disque rayé que Paul Kagamé joue depuis la naissance, par fécondation in vitro, de l’aînée de rébellions-écran  voici près d’un quart de siècle, ironise Forum des As.

Allant dans le même sens, La Prospérité appelle à la prudence jusqu’au retrait effectif des troupes rwandaises du sol congolais.

Selon le journal, la mobilisation de toutes les couches socio-politiques doit se poursuivre sinon, s’intensifier.

L’opinion internationale sait que le cessez-le-feu ne peut être décrété que par les belligérants, nuance le quotidien.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.