Afrique

Le comité de pilotage du projet Resilac tient sa troisième session


Dans le cadre du projet Redressement économique et sociale inclusif du Lac Tchad (Resilac), Action contre la faim, chef de file du consortium et ses partenaires ont tenu ce 5 juillet 2022 à l’hôtel Radisson blu, la troisième session du comité de pilotage sur l’état de mise en œuvre global dudit projet

Analyser les résultats et fixer les objectifs d’ici la fin du projet étaient au centre de cette troisième session. Selon les organisateurs, la réunion du comité de pilotage permet à l’équipe du projet de rendre compte du niveau de la mise en œuvre de ce dernier pour une meilleure appropriation des acquis du projet par toutes les parties prenantes.

Pour le Directeur Pays d’Acf , Henri Noel Tatangang , le projet Resilac est un projet alliant urgence et développement. Il est particulièrement adapté au contexte de crise comme celui de la province du Lac . Ce sont en terme de résultats « 12 314 personnes touchées à travers les activités de renforcement de la cohésion, de la prévention et gestion des conflits liés à l’accès aux ressources naturelles (…), 11504 bénéficiaires accompagnés par les activités de redressement économique dont l’appuis au acteurs de filières d’oignon, maïs et gombo », relève le Directeur de l’Action contre la faim.

Pour le gouverneur de la province du Lac, Adoum Moustapha Brahim, cette réunion fait suite à la 7ème session du comité de pilotage opérationnel du projet Resilac organisée le 31 mai 2022 à bol et qui a permis aux partenaires locaux de faire un diagnostic sur sa mise en œuvre. La province du Lac, selon le gouverneur, « est confrontée à de nombreuses contraintes dont la plus importante est l’insécurité qui y sévit depuis une dizaine d’années. Cette dernière a entraîné la perte des moyens de subsistance et les déplacements massifs des personnes à l’intérieur de notre province ». Toutefois, «L’État et ses nombreux partenaires techniques et financiers accompagnent la province depuis le début de la crise sécuritaire dans différents volets », reconnaît il . Ce pendant, « la situation reste ».

Ouvrant les travaux de cette troisième session, le représentant du Secrétaire général du Ministère de l’économie, de la planification du développement et de la coopération internationale, Moussa Adji Maye a pour sa part dit que la politique sociale du gouvernement tchadien sur le développement et la cohésion sociale font parties des thématiques portées par le projet, lesquelles viennent « renforcer les efforts du Gouvernement dans la stabilisation et le développement de la province du Lac ».

Ndjondang Madeleine

 

 



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.