Afrique

La Ctddh sollicite une enquête pour l’amputation de la main d’Hisseine Abdoulaye


Le secrétaire général adjoint de la Convention tchadienne de défense de droits de l’homme (Ctddh), Ibrahim Mahamat Ibrahim s’est indigné et horrifié par l’amputation de la poignée de main du jeune Hisseine Abdoulaye lors des manifestations du 14 au 16 mai dernier et sollicite une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident.

Selon le communiqué, Hisseine Abdoulaye Mahamat Idriss âgé d’environ 20 ans et élève au lycée de Goudji centre a vu sa main droite amputée suite à une explosion de grenade lancée par les forces de l’ordre lors des manifestations du 14 au 16 mai 2022.

La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme exige une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident. « Quel type de grenade a été utilisée par les forces de sécurité ? L’argent du contribuable ne doit pas être utilisé pour servir à la répression et moins encore à leur tuerie . Nous exigeons du ministère de la sécurité d’avoir les caractéristiques de tous les types de grenades en possession des éléments de forces de l’ordre, leurs nuisances, à quel usage elles sont destinées et leurs origines », précise le communiqué

Par ailleurs, l’organisation de défense des droits de l’homme informe qu’elle tiendra pour responsable le ministre de la sécurité de toutes les violations des droits de l’homme et leurs conséquences. « Nous lançons un appel aux personnes de bonne volonté à voler au secours d’ Hisseine Abdoulaye appelé désormais à vivre avec une main droite amputée pour le restant de son cursus scolaire et académique »,  souligne le communiqué.

Kedai Edith

 



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.