Journée mondiale de la liberté de la presse : Le Gabon gagne 4 places dans le dernier classement de Reporters sans frontières
Gabon

Journée mondiale de la liberté de la presse : Le Gabon gagne 4 places dans le dernier classement de Reporters sans frontières


La journée mondiale de la liberté de la presse est l’occasion d’évoquer le dernier rapport sur le sujet de RSF © DR


Ce mardi 2 mai marque la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

L’occasion de rappeler que, dans le dernier classement sur la liberté de la presse dans le monde publié le 20 avril dernier par Reporters sans frontières (RSF), le Gabon gagne 4 places, passant ainsi de la 121ème place mondiale à la 117ème sur 180 pays.

Une performance quand on connait les a priori de RSF vis-à-vis du Gabon qui lui font porter un regard peu objectif sur le pays.

A l’échelle du continent, le Gabon fait partie des 20 pays d’Afrique (sur 54) où la liberté de la presse est la mieux protégée. Dans la sous-région Afrique centrale, il fait même partie du top 3 (sur une douzaine de pays).

Le classement de RSF, s’il est largement médiatisé, n’en est pas moins en partie controversée. L’ONG a notamment tendance à considérer les insultes et autres informations (qui sont légions dans les médias gabonais dans l’ensemble très peu professionnels) comme des « informations » relevant de « la liberté d’expression ».

Une conception très occidentale qui est très loin d’être universellement partagée. Elle ne l’est pas, en particulier, dans les grands pays émergents (la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, etc.) dont le poids et l’influence sur la scène internationale ne cessent de progresser.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.