Gabon : Ex-lieutenant de Jean Ping, Jean Eyeghe Ndong, sur le point de rallier le PDG, appelle à son tour Ali Bongo Ondimba à se porter candidat lors de la présidentielle de 2023
Gabon

Gabon : Ex-lieutenant de Jean Ping, Jean Eyeghe Ndong, sur le point de rallier le PDG, appelle à son tour Ali Bongo Ondimba à se porter candidat lors de la présidentielle de 2023



L’ancien premier ministre et désormais Haut-commissaire de la République a participé ce samedi 14 mai à une manifestation de soutien au chef de l’Etat à Ntoum aux côtés des responsables du Parti démocratique gabonais (PDG) dans le département du Komo Mondah. 

Paul Biyoghe Mba, Julien Nkoghe Bekale, Michel Menga M’Essone, Raymond Placide Ndong Meyo et… Jean Eyeghe Ndong.

Ce samedi 14 mai à Ntoum, l’ancien premier ministre s’est affiché avec les ténors du PDG dans le département du Komo Mondah (province de l’Estuaire) pour célébrer la promotion de Camélia Ntoutoume-Leclercq, nommée ministre de l’Education nationale le 8 mars dernier, mais aussi pour appeler à la candidature d’Ali Bongo Ondimba lors de la présidentielle de 2023

Comme l’a indiqué La Libreville, Jean Eyeghe Ndong devrait officialiser sous peu son adhésion au PDG. L’ancien premier ministre considère que l’opposition est dans « une impasse ». « Il faut être lucide : il n’y a aujourd’hui pas d’alternative au président Ali Bongo Ondimba », répète à ses proches celui qui se dit « déçu par le manque de sens stratégique et de vision de Jean Ping » qu’il considère comme « arc-bouté sur le passé ».

Après avoir claqué avec fracas la porte de la Coalition pour la nouvelle République chapeautée par Jean Ping l’année dernière, Jean Eyeghe Ndong, qui fut premier ministre de 2009 à 2014, avait été nommé Haut commissaire à la présidence de la République lors du Conseil des ministres du 4 mars dernier.

Il rejoint ainsi les rangs des déçus du « pinguisme » qui n’ont cessé de s’étoffer ces derniers mois : René Ndemezo’o Obiang, Frédéric Massavala, Féfé Onanga, etc., qui, après avoir soutenu le candidat malheureux de l’opposition en 2016, ont fini par rallieravec armes et bagages le PDG.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.