Festival de Cannes 2022 : quelle place pour l’Afrique ?
Afrique

Festival de Cannes 2022 : quelle place pour l’Afrique ?


Une vue de CannesPh: Unplash

Le Festival de Cannes 2022 s’est ouvert le mardi 17 mai au Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals. Une vingtaine de films sont en lice pour la Palme d’or, dont Boy from Heaven de Tarik Saleh, un réalisateur suédois d’origine égyptienne. Il est le seul cinéaste d’origine africaine dans cette liste. Mais l’Afrique bénéficie d’autres lucarnes pour s’exprimer lors de cet important rendez-vous cinématographique.

Une ouverture avec « Coupez ! » de Michel Hazanavicius

Après des éditions 2020 et 2021 ratées, le Festival de Cannes revient en force cette année avec la levée des restrictions sanitaires. Il se tient du 17 au 28 mai 2022. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le mardi soir au Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals avec la projection de « Coupez ! », le nouveau film de Michel Hazanavicius. Initialement intitulée « Z » (une lettre devenue entretemps le symbole de la guerre des Russes en Ukraine), cette comédie très décalée est un remake du film japonais « Ne coupez pas !» de Shin’ichirō Ueda. Elle a été retransmise en direct dans 300 salles de cinéma dans toute la France.

Au total, une centaine de films seront projetés lors de cet évènement cinématographique mondial. Mais seulement 21 films sont en lice pour la Palme d’or. On retrouve dans la liste « Boy from Heaven » de Tarik Saleh. Ce réalisateur et producteur suédois d’origine égyptienne est le seul représentant africain à ce 75e Festival de Cannes. Son film tourné en Suède et au Maroc raconte l’histoire d’Adam, le fils d’un simple pêcheur admis à l’université al-Azhar du Caire, une institution sunnite par excellence. Le jour de la rentrée, ce jeune homme est témoin de la mort du Grand Imam de la mosquée de l’université, plus haute autorité de l’islam sunnite en Égypte. Ce drame déclenche une guerre de succession sans pitié.

Une seconde Palme d’or pour l’Afrique ?

Tarik Saleh a également produit « Gitmo » (2005), « Metropia » (2009), « Tommy » (2014) et « Le Caire confidential » (2017). Il sortira prochainement « The Contractor ». L’Egyptien d’origine s’ajoute à la dizaine de réalisateurs africains qui ont déjà concouru au Festival de Cannes depuis sa création en 1939. Jusqu’à ce jour, l’Afrique n’a remporté qu’une Palme d’or. C’était en 1975 grâce à la « Chronique des années de braise » de l’Algérien Mohammed Lakhdar-Hamina. On note aussi un Prix du Jury pour le Tchadien Mahamat Saleh Haroun (2010) et le Grand Prix pour la Franco-Sénégalaise Mati Diop (2019).

Hormis Tarik Saleh, l’Afrique pourra s’exprimer lors de ce 75e Festival de Cannes à travers différentes manifestations, en plus de la mise en place d’un pavillon dédié au continent. Il y aura notamment une conférence-débat organisée par l’UNESCO le 24 mai. Les débats porteront sur les conclusions du rapport de l’Unesco publié en 2020 sur le cinéma africain. Cette étude évaluait le potentiel du cinéma africain, qui pourrait créer 20 millions d’emplois et générer 20 milliards de dollars de revenus annuels dans les prochaines années.

Bâtir une véritable industrie du cinéma en Afrique

La conférence-débat de l’UNESCO devrait également discuter des moyens d’améliorer le 7e art en Afrique afin d’en faire une véritable industrie. Cet objectif sera atteint notamment grâce à la lutte contre le piratage et la contrefaçon. Mais aussi grâce à la promotion de nouveaux modes de consommation comme le streaming incarné par Netflix.

Aujourd’hui, la plupart des jeunes africains possèdent des smartphones. Il faudrait donc creuser davantage de ce côté-là comme cela se fait déjà en Occident. La conférence analysera en outre l’apport de la diaspora africaine au cinéma, le rôle des critiques, le positionnement des films sur les festivals internationaux et le financement des projets cinématographiques.

 

 



Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.