Maniema : l’or échappe au contrôle de l’Etat, dénonce le SAEMAPE
Afrique

Maniema : l’or échappe au contrôle de l’Etat, dénonce le SAEMAPE


Le directeur provincial du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et des mines à petite échelle (SAEMAPE), Patrick Kitembo a déclaré lundi 21 février que « l’or échappe au contrôle de l’Etat, ce qui est un manque à gagner pour la province ». 

Pour lui, cette situation se justifie par le fait que dans la province du Maniema, il n’existe aucun comptoir d’achat d’or : 

« Le minerai de l’or contrairement aux minerais de 3T, il est facilement dissimulable c’est-à-dire on peut le cacher facilement et les gens peuvent sortir facilement avec ce minerai-là. C’est ce qui explique que ça échappe pratiquement aux contrôles de l’État et les exploitants qui sont livrés à cette filière là, ce sont des gens qui utilisent tous les moyens pour pouvoir sortir avec cet or là sans que l’État ne soit au courant. Et nous avons des difficultés avec les négociants qui achètent ».

Il invite également les hommes d’affaires de venir ouvrir les comptoirs au Maniema pour essayer de résoudre les problèmes de fraude :

« Le plus grand problème ce qu’au niveau du Maniema nous n’avons pas des comptoirs d’achat d’or. C’est ce qui explique le Maniema produit de l’or,mais quand on regarde au niveau national, on constate que le Maniema ne produit pas parce que le Maniema n’exporte pas. S’il y avait des comptoirs d’or cela serait différent. Mais aujourd’hui, nous cherchons à assurer une traçabilité de cet or-là à partir des puits, voir qui achète cet or-là et où est ce qu’ils acheminent l’or ». 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.