Enquête de Mediapart - Des prédateurs au sommet de l’Etat- Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon.
Enquête de Mediapart - Des prédateurs au sommet de l’Etat- Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon.
ActualitéEdito

Gabon | Enquête de Mediapart : des prédateurs au sommet de l’Etat.

Simple boutade pour amuser la galerie, « je ne serai heureux que lorsque chaque Gabonais sera heureux », avait déclaré M. Ali Bongo Ondimba, lors de son accession à la magistrature suprême en 2009.

Enquête de Mediapart - Des prédateurs au sommet de l’Etat- Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon.
Enquête de Mediapart – Des prédateurs au sommet de l’Etat- Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon.

13 ans après, une fois qu’on a pris connaissance des dernières révélations parues dans le journal en ligne « Médiapart », le lundi 21 Février 2022. Le sentiment qu’on se paie la tête des populations devient une certitude absolue.

Gabon ¬| Enquête de Mediapart - TGI DE PARIS -POLE FINANCIER – le Juge Dominique Blanc.
Gabon ¬| Enquête de Mediapart – TGI DE PARIS -POLE FINANCIER – le Juge Dominique Blanc.

Ainsi, mettant de côté Omar Bongo Ondimba son père, on peut lire concernant l’actuel président officiel du Gabon : « des mouvements de fonds suspects identifiés par l’enquête de police. Comme ces 800000 euros envoyés en 2009 par virement du Gabon à Paris par la BGFI, une banque au cœur de plusieurs affaires de blanchiment dans divers pays d’Afrique. Ou encore les services de limousine à Paris payés la même année au bénéfice d’Ali Bongo par la société de l’homme d’affaires corse Michel Tomi, surnommé « le parrain des parrains ». Mais aussi les 926000 euros dépensés entre 2010 et 2011 en France par l’épouse d’Ali Bongo, dont 144000 euros chez Hermès ou 132000 chez le bijoutier Van Cleef.

Gabon ¬| Enquête de Mediapart - Des prédateurs au sommet de l’Etat- SYLVIA VALENTIN , épouse Ali Bongo Ondimba
Gabon ¬| Enquête de Mediapart – Des prédateurs au sommet de l’Etat- SYLVIA VALENTIN , épouse Ali Bongo Ondimba

Le journaliste FABRICE ARFI, auteur de l’article poursuit et toujours concernant l’actuel locataire du palais rénovation (présidence gabonaise) : « Les enquêteurs ont également identifié l’achat, en 2010, par l’État du Gabon, mais « à des fins privées », d’un immeuble rue de l’Université, à Paris, d’une superficie de… 5487 m2, avec au moins 25 millions d’euros de travaux à la clé.

Gabon - Février 2022- des mamans qui dorment sur le sol après l'accouchement.
Gabon – Février 2022- des mamans qui dorment sur le sol après l’accouchement.

Bientôt la communication autour d’Ali Bongo va dégainer le « Commonwealth », la marotte que le pouvoir agite au nez de la France à chaque fois qu’il est en difficulté.

 

Pauvre Gabon !

Rédaction : 22/02/2022

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.