L’Afrique du Sud lance trois nanosatellites pour observer l’espace maritime
Afrique

L’Afrique du Sud lance trois nanosatellites pour observer l’espace maritime


Ces satellites ont été entièrement conçus en Afrique du Sud, par les ingénieurs de l’institut de technologie franco-sud-africain installé au Cap. Ils ont ensuite été lancés depuis cap Canaveral aux États-Unis via une fusée SpaceX.

L’entreprise d’Elon Musk, lui-même originaire d’Afrique du Sud a diffusé en direct la mise en orbite de cette constellation de petits satellites destinés à surveiller l’espace maritime sud-africain. Avec cet investissement d’environ 1,5 million d’euros sur trois ans, l’Afrique du Sud espère de nombreuses retombées économiques.

Jusqu’à présent, l’Afrique du Sud payait des entreprises étrangères pour surveiller ses côtes depuis l’espace. Désormais elle pourra compter sur ses trois nanosatellites : des boîtes de 20 centimètres de hauteur et 10 centimètres de large.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Les informations récoltées par ce qui est appelé une « constellation de satellites », seront mises à disposition des pays de la région qui possèdent une façade maritime : voilà une nouvelle manne financière pour l’Afrique du Sud.  Ils pourront analyser leurs réserves halieutiques, surveiller le trafic maritime et remonter la piste des navires qui laissent échapper du pétrole.

Avec ce lancement, l’Afrique du Sud rêve à une industrie aérospatiale. Elle veut montrer qu’elle a les capacités de construire des satellites pour ensuite les exporter. Prochaine étape : concevoir de plus gros gabarits et apprendre à les envoyer tout là-haut.

Pour le moment, c’est l’entreprise SpaceX qui a été choisie pour ce lancement. Une fierté pour le Dr Blade Nzimande, ministre sud-africain des Études supérieures, de la Science et de l’Innovation. En faisant référence à Elon Musk, Sud-Africain de naissance, il a dit être heureux d’être en contact avec la diaspora aux États-Unis.

RSA avec RFI



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.