Discours à la Nation du président Ali Bongo : un disque rayé
Discours à la Nation du président Ali Bongo : un disque rayé
ActualitéEdito

Discours de Vœux à la Nation du président Ali Bongo Ondimba pour l’année 2022

Comme le veut la tradition, le président Ali BONGO ONDIMBA a prononcé le soir du 31 décembre, le discours à la Nation à l’occasion de la fin d’année 2021 et du Nouvel An 2022.

Discours à la Nation du président Ali Bongo : un disque rayé
Discours à la Nation du président Ali Bongo : un disque rayé

Coté santé

A l’occasion du passage à la nouvelle année, les Gabonais ont pu revoir sur leurs écrans, l’homme qu’ils avaient aperçu sortant de l’Élysée le 12 novembre dernier, et qui perdait son équilibre devant les caméras du monde entier. Sans la vigilance et l’esprit alerte du président Français Emmanuel MACRON, il se serait affalé immanquablement sur le perron de l’Élysée. Autre signe d’inquiétude, Ali Bongo a donné l’impression d’avoir régressé au niveau de son élocution, il était moins fluide par rapport à ces derniers temps.

Malgré la comédie malsaine et cynique de son entourage proche, il est visible à l’œil nu que les séquelles consécutives à l’accident cardio vasculaire dont il a été victime le 24 octobre 2018, à Riyad, en Arabie Saoudite, sont irréversibles et le rendent à jamais impotent.

Discours de la Saint-Sylvestre

Devant la complexité qui règne dans le pays, le discours du Chef de l’État gabonais a été une fois de plus, une fois de trop aux antipodes des attentes des gabonais. Un ramassis sans queue ni tête de chimères. C’est dans ce déphasage cruel que le fils d’Omar Bongo a cru bon de déclarer parlant de lui-même : « je suis un homme d’Etat »
Dans un lyrisme forcé et sans se démarquer d’un discours écrit très certainement pas des personnes non rompues à cette tâche, il a affirmé, paraphrasant au passage François Hollande et son célèbre « Moi président« , « le Gabon restera Un et indivisible »

Contradiction entre les paroles et les actes :  L’homme qui avait décrété qu’il ferait du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025, laisse ses proches piller les caisses de la nation sans scrupule (sauf pour les prisonniers politiques).

L’apartheid social est une réalité au Gabon. Ali Bongo ignore-t-il que 700000 de ses concitoyens sur les 2 millions vivent avec moins de 2 dollars par jour ?
Le langage étant indissociable de l’action politique, il est naturel que l’on retrouve dans les mots du président de la République les mêmes insuffisances que l’on constate à travers la longue liste des non-réalisations qui jonchent ses deux mandats. Maintes fois annoncées et financées, mais qui n’ont cependant jamais vu le jour.

Discours de Vœux à la Nation du président Ali Bongo Ondimba pour l’année 2022

AM DWORACZEK-BENDOME
02 Janvier 2022

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.