Kinshasa : les professeurs de l'UPN décident de décréter une grève sèche à la rentrée académique
Afrique

Kinshasa : les professeurs de l'UPN décident de décréter une grève sèche à la rentrée académique


Les professeurs de l’université pédagogique nationale, UPN à Kinshasa ont décidé de boycotter la rentrée académique prévue lundi 5 janvier 2022. Dans une interview accordée mercredi 30 décembre à Radio Okapi, le président de l’association des professeurs de l’UPN,  professeur Emery Iyolo explique qu’ils ont pris l’option d’une grève sèche, à l’issue de leur assemblée générale du 28 décembre.

Au cours de cette réunion, les professeurs de l’UPN ont relevé que leurs principales revendications, soumises depuis plusieurs mois au gouvernement, n’ont pas été satisfaites. 

« Le gouvernement  n’a pas répondu à nos revendications. Nous avons trois points principaux : la mobilité des professeurs, le dossier logement et la prise en charge des professeurs pour la santé. De ces trois dossiers, rien à eu des réponses. Nous voulons que le gouvernement puisse réagir pour que les professeurs travaillent normalement »,  a déploré le professeur Emery Iyolo

Il regrette également que le budget 2022 alloué aux revenus des professeurs a été élaboré sans impliquer ces derniers :

« Le budget 2022, c’est notre ministère de tutelle qui pouvez nous le donner mais le ministre a fait les choses de sa manière, jusque-là nous ne savons pas combien il a demandé pour un professeur mais ce n’est pas un acquis. Le professeur a des enfants, le professeur a une famille, le professeur a d’autres choses à faire aussi. »



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.