Corée du Sud : mort l'ex-président Roh Tae-woo, à l’âge à 88 ans
Corée du sud - Mort l'ex-président Roh Tae-woo, à l’âge de 88 ans
ActualitéMonde

Corée du Sud : mort l’ex-président Roh Tae-woo, à l’âge à 88 ans

SEOUL, Corée du Sud. L’ancien président sud-coréen Roh Tae-woo, qui avait participé à un coup d’État militaire, puis remporté les élections qui ont marqué le premier pas du pays vers la démocratie avant d’être emprisonné pour corruption, est décédé ce mardi 26 octobre, à l’âge de 88 ans.

Corée du Sud : mort l'ex-président Roh Tae-woo, à l’âge à 88 ans
Corée du sud – Mort l’ex-président Roh Tae-woo, à l’âge de 88 ans

 

L’hôpital universitaire national de Séoul a déclaré que Roh était décédé alors qu’il était traité pour une maladie dont ils n’ont pas donné d’autres détails.

Roh Tae-woo

Participant clé du coup d’État militaire de 1979, Roh Tae-woo avait fait de son ami militaire et chef du coup d’État, Chun Doo-hwan, le président après l’assassinat de leur mentor, le dictateur Park Chung-hee, plus tôt en 1979. Sur les questions intérieures, Roh était considéré par beaucoup comme manquant de leadership charismatique et agressif. Son surnom, « Mul (Water) Tae-woo », laissait entendre que son administration était sans couleur et sans goût. Il a également fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit en autorisant davantage de caricatures politiques, contrairement à ses prédécesseurs autoritaires, Park et Chun. Les gouvernements dirigés par Park et Chun ont souvent eu recours à des lois sécuritaires pour supprimer les opposants politiques et restreindre la liberté d’expression sous le prétexte de se prémunir contre les troubles civils et les menaces nord-coréennes.

Au cours des dernières années de son mandat, Roh s’est concentré sur la relance de la consommation intérieure pour compenser les exportations ralenties par la récession économique mondiale, mais il a dû faire face au taux de croissance le plus faible de son mandat pour une année complète.

La case prison

Après que son successeur, Kim Young-sam, ait enquêté sur le coup d’État et la répression menée par les militaires, Roh a été arrêté, reconnu coupable de mutinerie, de trahison et de corruption et condamné à une peine de prison de 22 ans et demi. Chun a été condamné à mort. La Cour suprême a réduit ces peines à la prison à vie pour Chun et à 17 ans pour Roh. Tous deux ont néanmoins été condamnés à rembourser les centaines de millions de dollars qu’ils ont perçus illégalement.

 Grâce spéciale

Après avoir passé environ deux ans en prison, Roh et Chun ont été libérés fin 1997 grâce à une grâce spéciale demandée par le président élu de l’époque, Kim Dae-jung, qui souhaitait une réconciliation nationale dans un contexte de crise financière asiatique. Après sa sortie de prison, Roh s’est tenu à l’écart de la vie publique, s’abstenant de toute activité ou discours politique.

 

DBNEWS avec AP

26/10/2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.