Président de le CENI : Christophe Mboso exige le consensus des confessions religieuses
Afrique

Président de le CENI : Christophe Mboso exige le consensus des confessions religieuses


Le président de l’Assemble nationale, Christophe Mboso, s’est entretenu mercredi 28 juillet tour à tour avec les deux groupes de confessions religieuses qui divergent sur la désignation du candidat président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il s’agit du groupe de six confessions religieuses et celui constitué des catholiques et protestants. Il leur a demandé « d’aller s’entendre », selon des sources parlementaires.

N’ayant pas dégagé un consensus autour d’un seul candidat, les confessions religieuses sollicitent l’arbitrage du président de l’Assemblée nationale.

L’évêque général et représentant légal de l’Église de réveil du Congo, Israël Dodo Kamba, accompagné des représentants des autres confessions religieuses, a été reçu mercredi par Christophe Mboso N’Kodia Pwanga.

A la sortie de l’audience, Israël Dodo Kamba a invité les catholiques et protestants à revenir à la table des négociations afin de procéder à la désignation du prochain président de la CENI.

Peu avant cette rencontre, le président de l’Assemblée nationale a échangé dans son bureau avec la délégation conjointe Église catholique et Église protestante. Au sortir de cet échange, les représentants de l’Eglise catholique et protestante se sont abstenus de tout commentaire à la presse.

 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :