Pétrole : Un Gabonais futur patron de Total Afrique ?
Gabon

Pétrole : Un Gabonais futur patron de Total Afrique ?


Le Gabonais Henri Max Ndong Nzue est pressenti pour être le futur patron de Total Afrique © DR


Le polytechnicien Henri-Max Ndong Nzue est pressenti pour prendre la tête de la direction E&P du groupe Total Énergies en Afrique. Il serait le premier africain à accéder à ce poste. 

Le Gabonais Henri-Max Ndong Nzue, futur patron de la direction exploitation-production du groupe Total Énergies en Afrique ? L’ingénieur gabonais remplacerait à ce poste le français Nicolas Terraz qui l’occupait depuis 2019. C’est ce qu’indique la très informée Lettre du Continent dans un article publié vendredi 23 juillet. Une information confirmée à La Libreville par plusieurs sources, notamment au sein de la Présidence de la République.

Pour l’heure, le groupe pétrolier français n’a pas encore communiqué à ce sujet. Lorsqu’elle sera officialisée, Henri-Max Ndong Nzue sera le tout premier Africain à diriger la branche exploration et production de Total Énergies en Afrique. La multinationale française applique depuis plusieurs années une politique d’africanisation de son management. Plusieurs de ses filiales depuis sont gérées par les Africains, à l’instar de Total Gabon.

Né en 1965, Henri Max Ndong Nzue est un ingénieur diplômé de l’École polytechnique de Paris et de l’École nationale des statistiques et de l’administration économique de la même ville. Entré chez Total, il en a gravi une à une les marches de l’échelle managériale avant d’être nommé en 2015 directeur général de la filiale gabonaise. Il est d’ailleurs le tout premier Gabonais à occuper cette haute fonction dans le pays. Il a également occupé des postes à responsabilité en France, au Yémen, aux Pays-Bas, en Norvège. Il a donc uen connaissance intime du groupe.

À la tête de la direction exploitation-production, Henri Max Ndong Nzue devra accompagner la mutation du groupe, engagé vers une politique de diversification afin de sortir du « tout pétrole ». Une volonté dont témoigne le changement de nom de « Total » en « Total Energies ». Un sacré défi pour un groupe fondé en 1949.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :