Gabon : le ministère de la Santé lance un site web pour renforcer la transparence et la confiance dans la vaccination anti-Covid
Gabon

Gabon : le ministère de la Santé lance un site web pour renforcer la transparence et la confiance dans la vaccination anti-Covid


Les autorités gabonaises veulent accélérer le rythme en matière de vaccination © DR


Quand bien même aucun effet secondaire majeur n’a été signalé depuis le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Gabon, le ministère de la Santé va mettre en place un site web destiné à répertorier les éventuelles manifestations post-vaccinales indésirables (MAPI). Objectif : rassurer les populations quand à l’innocuité de la vaccination qui reste le seul rempart véritablement efficace contre le virus.

Accélérer la vaccination en jouant la transparence et en renforçant la confiance, c’est le pari des autorités gabonaises qui s’apprêtent à lancer, dans quelques jours, un site internet destiné à répertorier les éventuelles manifestations post-vaccinales indésirables (MAPI).

Ce site, a expliqué la présidente du Comité national de vaccination contre le Covid-19 (Copivac), permettra aux volontaires vaccinés de « notifier, sans a priori, leurs effets secondaires afin que la sous-commission pharmacovigilance puisse agir dans les meilleurs délais».

Des semaines avant le démarrage de la campagne de vaccination au Gabon, une unité de pharmacovigilance avait en effet été mise en place pour recueillir et traiter d’éventuels cas de malaise lié à la vaccination contre le Covid-19. Ce site web viendra en appui de cette initiative.

Le Gabon est considéré en Afrique comme l’un des pays les plus efficaces dans sa riposte face à la Covid-19. Pour autant, à ce jour, la couverture vaccinale y reste encore modeste. Elle ne s’élève qu’à 3,18 %, ce qui équivaut à 50 227 personnes vaccinées dans ce pays de 2 millions d’habitants.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :