mardi, juillet 20, 2021
Afrique

Ouverture du 10ème congrès extraordinaire du Mps à N’Djaména


Plusieurs centaines de militants du Mouvement Patriotique du Salut (Mps) sont en congrès extraordinaire ce samedi 12 juin 2021 pour élire un nouveau bureau politique du parti. Un congrès ouvert sous le signe de la redynamisation du parti, qui a perdu son président-fondateur Idriss Deby Itno en avril dernier.

C’est donc la secrétaire générale adjointe du parti, Madjidian Padja Ruth qui va ouvrir le 10ème congrès. Ce congrès qui se tient dans un climat de crise avec d’une part la mise à l’écart du Secrétaire général du parti Mahamat Zène Bada et d’autre part la fronde d’une partie des militants de première heure vise d’après les organisateurs à « redynamiser  » le parti.
Conscient de la crise que traverse le parti,
se tient dans un climat de tension avec d’une la mise à l’écart du Secrétaire général du parti Mahamat Zène Bada et  la fronde d’une partie des militants de première heure du parti, mécontents de n’avoir pas été consultés.
Il s’agit selon le secrétaire général 3ème, par ailleurs porte-parole du parti Jean-Bernard Padaré ce congrès extraordinaire ni plus ni moins, de projeter le Mps dans son propre futur et celui du pays. « Cet exercice crucial, vital et essentiel, passe par une exigence d’adaptation; l’objectif, au terme du processus, étant de permettre au Mps d’avoir des racines profondément ancrées pour mieux se projeter vers l’avenir », ajoute-t-il. Ce congrès permettra de diagnostiquer profondément l’organisation et le fonctionnement du Parti, à évaluer objectivement ses forces et ses faiblesses et procéder aux réajustements nécessaires, pour relancer les activités du Parti. Par ailleurs, il agira rappelle-t-il de disposer de cellules visibles, vivantes et pleines de vitalité; de comités de base sains et efficaces, de sous-sections dynamiques et mobilisées, avec des militants connus et reconnus, convaincants et convaincus.
« Cette redynamisation structurelle est une étape cruciale et indispensable pour la marche en avant du Mps », informe-t-il.
Jean-Bernard Padaré assure que le comité d’organisation à travailler en synergie avec l’ensemble des membres du Bureau Politique National du parti.
Pour la secrétaire générale adjointe du parti Madjidian Padja Ruth, le MPS continuera de jouer son rôle pour contribuer à l’épanouissement de la jeunesse. « Nous bâtissons pour le présent et pour le futur. Notre parti a contribué inlassablement à la création des conditions favorables à une meilleure vie, à la vulgarisation des technologies de l’information et de la communication, ouvrant des nouvelles voies d’expression, d’épanouissement aux jeunes. D’assurer la sécurité des biens et des personnes, l’amélioration de l’environnement des affaires et l’accès des citoyens à l’information », ajoute-t-elle.

La secrétaire générale première adjointe du Mouvement Patriotique du Salut appelle à la solidarité dans le combat contre la pauvreté et la précarité face aux menaces qui pèsent sur la paix ainsi que la menace terroriste. « Le Parti est et doit rester un catalyseur essentiel de ce projet. Car, les Tchadiens nous font confiance et il nous appartient de continuer de mériter cette confiance », a-t-il lancé.

Elle appelle en plus les militants de la diaspora à travailler pour barrer la route à la désinformation ou diffusion d’une image négative du pays et du parti.

Stanyslas Asnan 



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :