jeudi, juillet 22, 2021
L’Avenir : « Augmentation exponentielle des cas et des décès, Tshisekedi annonce des mesures draconiennes »
Afrique

L’Avenir : « Augmentation exponentielle des cas et des décès, Tshisekedi annonce des mesures draconiennes »


Revue de presse du lundi 14 juin 2021.

La question de la Covid-19, le voyage officiel du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, la bataille à la course pour le fauteuil de président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sont autant de sujets qui intéressent les médias congolais.

Au sujet de la Covid-19, L’Avenir fait remarquer qu’il y a une augmentation exponentielle des cas et des décès.

« Nous avons constaté une recrudescence des cas de contamination et de décès. Nos hôpitaux sont saturés et cela impliquera que je prenne des mesures assez draconiennes, pour faire face à cette 3ème vague qui a la particularité d’être très virulente », a affirmé le chef de l’Etat.

Pour lui, il est question de prendre des précautions pour protéger les populations de cette pandémie, même si les experts n’ont pas établi de lien entre la virulence et la rapidité de cette augmentation exponentielle des cas, ajoute le tabloïd.

Le Potentiel, quant à lui s’intéresse au séjour de Félix Tshisekedi depuis samedi 12 juin à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Selon lui, il s’agit d’une visite de réconfort pour dire à la population de Goma que « l’État ne l’oublie pas ».

Le président de la République n’a pas manqué de saluer la chaîne de solidarité qui s’est organisée pour apporter l’aide aux déplacés à la suite de l’éruption du volcan de Nyiragongo.

Il entend ainsi évaluer les besoins d’assistance pour les retournés, les sans-abris et ainsi leur apporter des solutions ciblées. Félix Tshisekedi qui promet de se rendre aussi à Beni et en Ituri pour évaluer l’avancée de l’État de siège, reste donc ferme dans sa détermination à imposer la paix longuement troublée par des groupes armés dans cette partie de la République.

En ce qui concerne l’état de siège, le Président de la République, Félix Tshisekedi, en sa qualité de commandant suprême des forces armées s’est félicité des résultats à mi-parcours, complète l’Agence congolaise de presse (ACP).

«La capacité de nuisance des  forces négatives a été  sensiblement réduite et nous sommes déterminés à les poursuivre jusqu’à leur dernier retranchement », a dit le Président  de la République.

Le Chef de l’État se propose de donner des orientations supplémentaires à l’issue de l’évaluation qui sera faite avec les deux gouverneurs militaires du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Un autre sujet qui intéresse la presse : la piste du dernier sprint pour la course à la CENI n’a plus que deux athlètes :  Christopher Ngoyi Mutamba et le docteur Dénis Mukwege. Très bientôt, le débat sera clos selon certaines indiscrétions. Un titre à lire dans les colonnes du journal La Prospérité.

La lutte aura été rude selon que la gestion des ambitions s’est ralliée au règlement des comptes et à la pratique des coups bas pour justifier le retard constaté dans la désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante.

Et le journal de s’interroger : Denis Mukwege : un risque pour Félix ? Qu’il soit d’emblée noté que la candidature de Dénis Mukwege à la présidence de la CENI ressemble à une balle que Félix Tshisekedi risque de se tirer dans la jambe.

A tout point de vue, il s’agit d’un cheval non partant au regard de ses prises de position plus ou moins radicales, extrémistes et de ses attitudes revanchardes.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :