jeudi, juin 10, 2021
Gabon : que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ?
Gabon : que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ?
À LA UNEEdito

Gabon : que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ?

Le Gabon est-il encore un état de droit ? Cette question mérite d’être posée à la lumière de la cabale montée de toute pièce par Ian Ghislain Ngoulou, Directeur de cabinet de Noureddin Bongo Valentin, Coordinateur général des affaires présidentielles, fils du président de la République et de ses sbires contre la personne de l’actuel Maire de la capitale, M. Eugène Mba

Gabon : que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ?
Gabon : que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ?

 
Âgé de 78 ans, Eugène MBA, a été élu le 29 décembre 2020, Premier magistrat de Libreville, suite à l’incarcération de son prédécesseur, Léandre Zué, pour des faits présumés de détournements de fonds publics, blanchiments de capitaux. Que s’est-il donc passé six (6) mois à peine, pour que l’homme soit livré aux chiens ?
 
Rappel des faits : A partir du 17 mai 2021, l’ancien banquier a fait face à une déferlante de publications dans lesquelles, on  l’accusait de deux choses : détournement de 338 millions de FCFA et recrutements « illégaux« Or, d’après l’excellente enquête du journal « mingoexpress« , la personne derrière cette machination digne des officines de déstabilisation contre le maire de Libreville n’est autre que Ian Ghislain Ngoulou, l’actuel directeur de cabinet de Noureddin Bongo Valentin et nouveau faiseur de roi en République gabonaise.

Noureddin Bongo Valentin et son Directeur de cabinet, Ian Ghislain Ngoulou
Noureddin Bongo Valentin et son Directeur de cabinet, Ian Ghislain Ngoulou

Sorti de nulle part, mais désormais co-gérant du Gabon, le jeune dicarb se sent pousser des ailes. Mains libres et sans contrôle, il ne se prive pas de nommer ses proches à des postes-clés et juteux.
Au fur et à mesure que le contrôle et l’influence sur l’exécutif par M. Noureddin Bongo s’agrandissent, Ian Ghislain Ngoulou également prend de l’assurance. C’est ainsi qu’ après l’emprisonnement de Léandre Nzué, il pèsera de tout son poids pour imposer  M. Serge William Agassaka, son choix, comme maire par intérim. 

L’appétit venant en mangeant, il fera mains basses sur des postes intéressants et placés ses proches, notamment, la directrice générale des ressources humaines et des affaires sociales, Mme Koumba Malékou, épouse Moussadji ; la directrice générale des finances, Mme Gisèle Yolande Mombo ; le directeur général des affaires économiques, M. Franck Lionel Tchandi Dine Bello.

Eugène MBA, auréolé part sa victoire, va commettre l’offense suprême en relevant quelques proches placés par le sieur Ian Ghislain Ngoulou de leurs fonctions, dont Dame « Gisèle Yolande Mombo« , qui n’est rien d’autre, que la propre belle-mère de Ian Ghislain Ngoulou le « tout Puissant » –  Cet affront ne pouvait pas rester sans conséquence.

Le suppôt du fils de Sylvia Bongo Ondimba, dans sa colère, va tout simplement jeter en pâture l’honneur d’un père de famille.  L’objectif poursuivi est clair : faire croire à l’opinion nationale et internationale que M. Eugène MBA, n’est qu’un piètre personnage sans envergure et pardessus tout, un voleur.

L’imposture n’est pas une aubaine, il est le signe de la déliquescence d’un système dévoyé. Le jeu politique et démocratique ne saurait se satisfaire d’hommes et de femmes qui confondent autorité et voyoucratie. L’État n’est pas une mafia où des lieutenants du chef ont droit de vie ou de mort sur de paisibles citoyens. Quelle ambition noble peut porter un homme qui permet qu’un père famille soit dénigré à un tel niveau sans rien dire ?

Ali Bongo Ondimba President du Gabon Son fils Noureddin Bongo Valentin CGAP - Gabon : que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ?
1 juin 2021 – Ali Bongo Ondimba et son fils, Noureddin Bongo Valentin
Un proverbe africain dit que « L’héritier du léopard hérite aussi de ses taches »

Bis répéta ! Tandis que les Gabonais traumatisés par les directeurs de cabinet précédents de M. Ali Bongo Ondimba (Maixent Accrombessi et Brice Laccruche Alihanga) essaient d’oublier le passé, voilà que son héritier et potentiel successeur, Noureddin Bongo Valentin, recommence avec les imperfections analogues.

Les gens sont poussés à la haine, au dégout et à la rage à cause des humiliations. Tout est faux, c’est le règne de la fourberie, de la république des illusions, des passe-droits, du népotisme, des choix biaisés, appuyés par des comportements iniques et arguments fallacieux.

Dans un interview à l’agence ecofin, en date du 8 mars 2021,  Noureddin Bongo Valentin, aurait affirmé : « Les Gabonais me jugeront sur les résultats et non sur un délit de patronyme » – est-il Chef de l’État ? a-t-il reçu l’onction peuple ? Au-delà de la confusion qu’il peut entretenir lui-même sur son rôle et périmètre d’intervention, ce qui se passe avec le 1er magistrat de la capitale Gabonaise est un scandale d’Etat.

Les Gabonais ne sont pas des sujets au service d’un Roi falot, une Reine sans scrupule et prince consort taciturne et introvertie. On est en république. La protection et à la proximité avec le palais présidentiel ne doivent pas être le sésame pour laminer publiquement un homme.

Comparse

Gabon - Marie-Françoise Dikoumba, Gouverneure de la province de l’Estuaire
Gabon – Marie-Françoise Dikoumba, Gouverneure de la province de l’Estuaire

Il faut également dénoncer le rôle malsain joué par Mme Marie-Françoise Dikoumba, gouverneure de la province de l’Estuaire, une redevable de Mme Sylvia Bongo, venue à la rescousse de M. Ian Ghislain Ngoulou, porter l’estocade finale à travers un courrier adressé officiellement à M. Eugène MBA, le 18 mai.

Un Gabon piégé !

Gabon - Que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ? - Mairie centrale de Libreville
Gabon – Que cache la cabale politique de Ian Ghislain Ngoulou contre Eugène Mba ? –
Mairie centrale de Libreville

Les proclamations usurpatrices et discours mystificateurs n’abusent plus personnes aujourd’hui. L’échelle des valeurs s’est inversée et l’avenir du pays se trouvent à jamais entre les pognes de cyniques personnages comme Ian Ghislain Ngoulou.

 

AM DWORACZEK-BENDOME
4 JUIN 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :