lundi, juin 14, 2021
Afrique

Le ministre de la défense apporte un démenti sur des exactions commises sur des prisonniers de guerre


Lors d’un point de presse, le ministre de la défense nationale Daoud Yaya Brahim dément catégoriquement les allégations d’exactions et de torture de prisonniers de guerre et rassure que la situation est sous contrôle.

Depuis quelques jours, des vidéos d’exaction des prisonniers de guerre circulent sur les réseaux sociaux et suscitent des réactions diverses des citoyens. Le ministre de la défense nationale Daoud Yaya Brahim qui vante le professionnalisme de l’armée nationale tchadienne assure que ces vidéos sont erronées. « Des personnes malintentionnées manipulent les informations dans le but de nuire et de saper les efforts du Conseil militaire de transition ou encore d’avoir une influence négative sur le moral de la troupe », précise le ministre de la défense qui assure qu’aucun prisonnier de guerre n’a subi un traitement dégradant sur le terrain. « Les prisonniers de guerre sont traités conformément aux textes qui les régissent. Capturés, ils bénéficient d’un statut et d’un traitement privilégiés de prisonniers de guerre. Les mesures de représailles à leur égard sont interdites », précise-t-il.
Le ministre de la défense relève néanmoins un bémol sur les cas de l’légitime défense par rapport aux prisonniers qui, selon lui, seraient tentés « de continuer le combat par d’autres moyens pour mettre en péril la vie des soldats ».
Par ailleurs,  il rejette en bloc l’idée de dialogue avec les rebelles, qui, estime-t-il, ne sont pas des Tchadiens et ne connaissent même pas le Tchad.

Stanyslas Asnan



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :