vendredi, juin 11, 2021
Afrique

Le gouvernement de transition tient son 1er conseil des ministres


Le ministre de la communication porte-parole du gouvernement Abderrahman Koulamalah a fait le compte-rendu du 1er conseil des ministres de transition présidé par le président du conseil militaire de transition Mahamat Idriss Deby, ce jeudi 6 mai 2021.

Au lendemain de sa mise en place par le conseil militaire de transition, le gouvernement de la transition s’est réuni ce jeudi pour la prise de contact avec le président du conseil militaire transition.  Selon le ministre de la communication porte-parole du gouvernement, le conseil a déploré la date fatidique du 11 avril 2021 marquant l’incursion d’un groupe de ‘terroristes’ en provenance de la Lybie dont l’objectif était de déstabiliser le pays, d’interrompre le processus électoral en cours dans le but de plonger le Tchad dans le Chaos.

Après une minute de silence en mémoire du Maréchal Idriss Deby Itno, le président du conseil des ministres a rappelé, d’après le porte-parole, la circonstance particulièrement douloureuse et charnière de l’histoire de notre pays, face à la vacance du pouvoir et après le désistement du président de l’Assemblée Nationale ayant entrainé la création du conseil militaire de transition, par quelques hommes avec à leur tête Mahamat Idriss Deby, président du conseil militaire de transition pour stabiliser la situation et ramener la quiétude sur le territoire national.

Pour le président de conseil militaire de transition, ce gouvernement est le fruit d’une large consultation des forces politiques et sociales du pays.

Composé de 40 membres dont 9 femmes, la mission de cette équipe est, aux côtés du conseil militaire de transition, de rassembler les Tchadiens dans un élan de solidarité et d’unité pour la consolidation de la paix et de la stabilité. « Il s’agit de la refondation d’un nouveau contrat social par un dialogue inclusif aux termes duquel le peuple tchadien réconcilié avec lui-même, pourra choisir librement ses dirigeants par des élections libres et transportes », rapporte le ministre de la communication.

Pour lui, la diversité d’opinion qui a prévalu dans la formation de ce gouvernement doit enrichir les activités gouvernementales. Les membres de ce gouvernement devaient taire tout calcul personnel et egos et privilégier l’intérêt suprême du peuple tchadien.

Après avoir invité les membres de son équipe à se mettre au travail, le premier ministre à rassurer le président du conseil militaire de transition de pouvoir compter sur cette équipe en pleine conscience des défis actuels du pays.

« La République a fait appel à vous parmi tant d’autres compétents et pétris de valeurs intrinsèques, pour accomplir cette responsabilité historique au regard du contexte dans lequel évolue notre pays et des enjeux importants qui en découle », rapporte le porte-parole.

Pour lui personne n’aurait gérer une situation aussi exceptionnelle comme cette transition qui fait ses premiers pas.

« Chacun de nous a l’obligation citoyenne de se mettre rapidement au travail pour la tenue des élections libres et transparentes dans un environnement calme et paisible à l’issue de la période de 18 mois. Pour le président du conseil militaire de transition, l’urgence est de créer les conditions de la tenue d’un dialogue national inclusif qui posera le socle de la réconciliation nationale et le futur de notre pays.

Nguelsou Balgamma



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :