samedi, mai 15, 2021
Général Kasonga : « Nous voulons que ceux qui sont à la base de cette insécurité se rendent ou à défaut qu’ils soient neutralisés »
Afrique

Général Kasonga : « Nous voulons que ceux qui sont à la base de cette insécurité se rendent ou à défaut qu’ils soient neutralisés »


 Le général-major Léon-Richard Kasonga,  porte-parole de l’armée a indiqué au cours d’une conférence de presse ce mardi 4 mai à Kinshasa que les ordonnances encadrent les actions des gouverneurs militaires pour mettre fin à l’insécurité.

« Nous voulons que ceux qui sont à la base de cette insécurité, qu’ils se rendent ou à défaut qu’ils soient neutralisés », a-t-il souhaité.

Selon le porte-parole de l’armée, les forces armées n’ont pas vocation à faire des discours :

« Nous sommes dans l’action. Nous n’allons pas trahir la Nation, nous exécuterons la mission qui nous a été confiée. L’armée nationale va respecter et garantir les droits de l’homme durant cette période d’état de siège. Nous sommes confiants, sûrs d’accomplir la mission qui nous a été confiée par le gouvernement. Nous demandons à la population de faire confiance aux FARDC », a rassuré général-major Léon-Richard Kasonga.

Il précise que les forces loyalistes vont faire, durant cette période, leur travail de tous les jours contre les forces négatives à la base de l’insécurité. À la seule différence qu’en plus du travail de terrain, l’armée va également gérer administrativement ces deux provinces, précise le porte-parole de l’armée.

Il insiste sur le fait que les ordonnances encadrent les actions des gouverneurs militaires.

Le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya insiste sur le fait que les gouverneurs militaires vont respecter des droits fondamentaux et travailler dans le respect de la loi.

Le porte-parole de la police nationale congolaise, le commissaire supérieur Pierrot Mwanamputu note que l’état de siège a été mis en place pour pallier à certaines défaillances des autorités civiles.

Cette conférence de presse, centrée essentiellement sur l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, a été animée par les porte-paroles de l’armée, de la police et du gouvernement.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :