dimanche, avril 18, 2021
15 mars 2021 lUniversite Omar Bongo UOB Batiment prefabrique en ruine - Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
Gabon, Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
ActualitéEdito

Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé

A la « Une » du premier  journal d’information du Gabon, « l’UNION » du 15 mars 2021, un article très détaillé sur l’état de délabrement avancé de l’université Omar Bongo Ondimba de Libreville. Ce qui est décrit, photos à l’appui, est une honte pour les dirigeants du pays, tous sans exception.

15 mars 2021 Gabon Universite Omar Bongo  - Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
15 mars 2021-Gabon – Université Omar Bongo-un lieu de désolation et de délabrement avancé .PNG

Transcription de l’Enquêté du journaliste Rudy HOMBENET ANVINGUI.  En pleine célébration de son Jubilé, tout le monde s’accorde pour dire que l’Université Omar-Bongo (UOB), « l’Alma mater » des universités gabonaises souffre de mille maux. Outre des infrastructures et un système pédagogique aux antipodes de la modernité, il y a ce qui constitue un réel frein à l’essor de l’institution universitaire : le Système managérial sinon la gouvernance universitaire.

15 uob delabrement avance - Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
15 MARS 2021-Universite Omar Bongo – un lieu de désolation et de délabrement avancé

Paradoxe

Les recteurs qui se sont succédés à la tête de l’institutions affichaient tous des modèles de management qui n’ont malheureusement pas contribué à améliorer la qualité des offres de formation.

l’université Omar Bongo Ondimba présente aujourd’hui une situation peu reluisante, caractérisée par une insuffisance manifeste des infrastructures. Des effectifs d’étudiants pléthoriques et des conditions de recherche presque indigentes, etc.

Les énormes défis auxquels elle est confrontée, devraient inciter la tutelle à véritablement s’interroger sur le sens d’une efficacité accrue de cette institution universitaire publique, 50 ans après sa création.

15 mars 2021 lUniversite Omar Bongo UOB Bibliotheque suite - Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
Gabon, Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé – Bibliothèque

 

Hausse des frais d’inscription

En 2017, les responsables de l’UOB instauraient de nombreuses réformes, dont le relèvement des droits universitaires.

Un étudiant de parcours licence débourse désormais 50000 francs-CFA au lieu de 9000. La raison de cette décision était l’amélioration des conditions d’apprentissages qui devaient insuffler une meilleure dynamique de gestion financière à l’institution. Les jeunes et leurs famille ont consenti des efforts énormes, pour au final, poursuivre des études dans conditions dignes d’un parcours de combattant.

Un modèle adopté qui, comme les autres appliqués auparavant – a montré qu’il est inefficace, et contre-productif. L’UOB agonise, l’UOB se meurt ! –  Elle mérite un management à même de l’arrimer aux standards internationaux, pas de l’Europe, mais au moins, à d’autres établissements semblables de la sous région, ce serait déjà ça. Mais les dirigeants ne sont malheureusement pas à la hauteur des enjeux, comme on l’observe actuellement.

15 uob delabrement avance2 - Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
Gabon, Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé

Promesses sans suite

Construite à l’époque pour accueillir environ 8000 étudiants, l’université Omar Bongo Ondimba de Libreville compte aujourd’hui un effectif 35 000 étudiants. Un écart qui n’est pas sans conséquence.

Entre 2010 et 2013, 10 milliards de francs CFA ont été consacrés à la réfection et à la construction de nouveaux bâtiments. Sept ans après, les réalisations peinent à sortir de terre.

Lors des Etats généraux de l’Education, de la Recherche de l’Adéquation formation-Emploi, ils avaient annoncé la construction et l’équipement de 60 salles de cours de 50 places chacune (coût : 2,5 milliards de francs CFA); deux amphithéâtres de 1 500 places chacun (coût : 5 milliards de francs-CFA); et 4 amphithéâtres de 600 places chacune (coût :  6 milliards de francs CFA). Contre toute attente, rien n’a été fait.

Pire, les amphithéâtres et salles de cours préfabriqués conçus en 2012, ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Par ailleurs, l’un des bâtiments faisant partie de cet ensemble a été incendié lors des grèves de 2014.

 

Où passent les budgets votés chaque année ?

La plus ancienne institution d’enseignement supérieur de la République Gabonaise n’est plus qu’un tas de ruine. Pas de portail, pas entièrement clôturé, on sort et on rentre comme on veut, un vrai moulin à vent. Les bâtiments vétustes sont noyés dans les hautes herbes, les voies enclavées, les nids poules partout et des ordures jonchent le sol. Spectacle affligeant. 

15 mars 2021 lUniversite Omar Bongo UOB Batiment prefabrique en ruine - Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé
Gabon, Université Omar Bongo, un lieu de désolation et de délabrement avancé

Transcription/DBNEWS
Article du journal l’union /auteur Rudy HOMBENET ANVINGUI
Libreville/Gabon, 15 mars 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :