dimanche, avril 18, 2021
23 mars prix du courage 01 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
2021 International Women of Courage Awards.
À LA UNEMonde

U.S : Prix international du courage féminin 2021

Institué depuis 2007, le Prix international de la femme de courage (en anglais International Women of Courage Awards), est décerné chaque année par le département d’État américain, aux femmes du monde entier, qui ont fait preuve de leadership, de courage, d’ingéniosité et de volonté de se sacrifier pour les autres, en particulier pour une meilleure promotion des droits des femmes. A ce jour, le département d’État a récompensé plus de 155 lauréates de plus de 75 pays. En raison de la pandémie COVID-19, la cérémonie IWOC 2021 a été organisée virtuellement le lundi 8 mars dernier, en présence du Secrétaire d’État Antony J. Blinken et la first Lady, Dr. Jill Biden.

23 mars prix du courage 00 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
les Prix international du courage féminin 2021 (International Women of Courage Awards ou IWOC)
23 mars prix du courage 01 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
2021 International Women of Courage Awards.

23 mars prix du courage  - U.S : Prix international du courage féminin  2021
International Women of Courage Awards ou IWOC 2021 – Le secrétaire d’État Antony J. Blinken et et la first Lady, Dr. Jill Biden

La 15e édition du Prix IWOC , quelques  lauréates 2021 

Cameroun – Maximilienne C. Ngo Mbe

Maximilienne C. Ngo Mbe a fait preuve d’un leadership, d’un courage et d’une persévérance extraordinaires face à l’adversité dans son action en faveur de la promotion des droits de l’homme au Cameroun et en Afrique centrale. Elle a porté les préoccupations des acteurs de la société civile, sacrifiant souvent sa sécurité personnelle, dans la lutte pour une solution pacifique à la crise anglophone au Cameroun. Elle a appelé à la fin des violations des droits humains perpétrées par les séparatistes et les forces de sécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et par les forces de sécurité dans l’Extrême-Nord. Maximilienne a également exprimé son opposition aux contraintes accrues imposées à la société civile, aux journalistes et à l’opposition politique par le gouvernement du Cameroun. Son engagement en faveur des droits humains a été inébranlable malgré les intimidations, les menaces et les agressions dont elle a fait l’objet.

23 mars Maximilienne Ngo Mbe Prix IWOC 2021 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
23 mars – Maximilienne Ngo Mbe- Prix IWOC 2021.

République démocratique du Congo – Julienne Lusenge

 

23 mars Julienne Lusenge Prix IWOC 2021 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
23 mars -Julienne Lusenge – Prix IWOC 2021.

Depuis 1978, est la principale militante en république démocratique du Congo (RDC) qui lutte contre la violence basée sur le genre et en faveur de la promotion des droits des femmes et des filles dans les situations de conflit. En 2000, elle a créé Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral, la principale organisation congolaise au service des droits des femmes et des filles contre l’impunité de la violence sexiste. Le témoignage véhément de Julienne a contribué à l’adoption d’accords internationaux tels que la résolution 1820 de l’ONU, qui reconnait la violence sexuelle comme arme de guerre. Julienne a touché la vie de millions de femmes de toute la RDC, et attiré l’attention de la communauté internationale pour susciter une prise de conscience et de mesures face à l’ampleur de la violence sexuelle qui ébranle les communautés en RDC.

(…) En plus des prix individuels IWOC qui seront remis le 8 mars, le secrétaire Blinken remettra également un prix d’honneur IWOC à un groupe de sept femmes afghanes assassinées en 2020 alors qu’elles servaient leurs communautés à un moment charnière de l’histoire de l’Afghanistan. Ces meurtres tragiques mettent en lumière une tendance alarmante caractérisée par des attaques de plus en plus fréquentes à l’encontre de femmes en Afghanistan, et les États-Unis condamnent ces actes de violence.

    • Fatema Natasha Khalil, une fonctionnaire de la Commission afghane indépendante des droits de l’homme qui a été tuée en juin 2020 avec son chauffeur par un engin piégé à Kaboul, alors qu’elle se rendait à son bureau.

      23 mars • Fatema Natasha Khalil Prix IWOC 2021 3 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
      Fatema-Natasha-Khalil-Prix-IWOC-2021

    • La générale Sharmila Frough, responsable de la division du genre à la Direction nationale de la sécurité (NDS), était l’une des femmes de la NDS dont l’ancienneté dans les services était la plus importante, puisqu’elle avait assumé la direction de la division anti-enlèvement et travaillé sous couverture dans le cadre de la lutte contre les réseaux criminels. La générale Frough a été assassinée dans l’explosion d’un EEI visant son véhicule en mars 2020 à Kaboul.

      23 mars La generale Sharmila Frough Prix IWOC 2021 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
      23 mars – La générale Sharmila Frough -Prix-IWOC-2021

    • Maryam Noorzad,une sage-femme qui a travaillé dans des régions éloignées des provinces de Wardak et de Bamyan avant de travailler pour l’hôpital PD 13 de Médecins sans frontières à Kaboul. Le 12 mai 2020, trois hommes armés ont attaqué la maternité de l’hôpital, mais Maryam a refusé de quitter sa patiente qui était en train d’accoucher. Maryam, sa patiente et le nouveau-né ont été tués dans la salle d’accouchement.

      23 mars Maryam Noorzad Prix IWOC 2021 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
      Maryam-Noorzad-Prix-IWOC-2021

    • Fatima Rajabi,une policière de 23 ans originaire de la province de Ghazni et membre de la division anti-stupéfiants. Elle se rendait à son village natal du district de Jaghori dans un minibus civil en juillet 2020 lorsque les talibans ont arrêté le véhicule et l’ont faite prisonnière. Deux semaines plus tard, les talibans l’ont tuée et ont envoyé sa dépouille, qui présentait des blessures par balle et des indications de torture, à sa famille.
23 MARS Fatima Rajabi Prix IWOC 2021 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
Fatima-Rajabi-Prix-IWOC-2021
    • Freshta,fille d’Amir Mohamed, une gardienne de prison de 35 ans au bureau de l’administration pénitentiaire. Elle marchait de sa résidence dans la ville de Kandahar vers un taxi sur le chemin du travail lorsqu’elle a été assassinée par un homme armé inconnu le 25 octobre 2020.
  • Malalai Maiwand,une journaliste à la radio et télévision Enikas, a été abattue avec son chauffeur par un homme armé le 10 décembre 2020, lors d’une attaque contre son véhicule à Jalalabad. Malalai n’était pas la première de sa famille à être ciblée. Cinq ans plus tôt, sa mère, une militante, avait également été tuée par des inconnus armés.

    23 mars Malalai Maiwand – Laureate de la 15e edition du Prix IWOC 2021 1 - U.S : Prix international du courage féminin  2021
    Malalai-Maiwand-–-Laureate-de-la-15e-edition-du-Prix-IWOC-2021

  • Freshta Kohistani,une militante des droits des femmes et de la démocratie de 29 ans, a été assassinée par des inconnus armés près de son domicile dans la province de Kapsia le 24 décembre 2020. Kohistani organisait régulièrement des événements en faveur de la défense des droits des femmes en Afghanistan et se servait des médias sociaux comme de plate-forme pour diffuser ses messages.
23 mars Freshta Kohistani – Laureate de la 15e edition du Prix IWOC  - U.S : Prix international du courage féminin  2021
Freshta-Kohistani -Laureate-de-la-15e-edition-du-Prix-IWOC 2021.

DBNEWS AVEC STATE.GOV
23 mars 2021

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :