dimanche, avril 18, 2021
Mali Conseil superieur de defense sur les questions de securite - Mali : Conseil supérieur de défense sur les questions de sécurité
Afrique

Mali : Conseil supérieur de défense sur les questions de sécurité



Conseil sup de défense 4mars21 150x150 - Mali : Conseil supérieur de défense sur les questions de sécurité

Conseil sup de défense Int - Mali : Conseil supérieur de défense sur les questions de sécuritéBamako, 5 mars (AMAP) Le président de la Transition, Bah N’Daw, a présidé, jeudi, une session du Conseil supérieur de défense, au palais de Koulouba, dont l’ ordre du jour a porté sur les questions de défense et de sécurité, après une série d’attaques contre les positions des forces nationales dans différentes localités du Mali.

Le vice-président, le colonel Assimi Goïta, du Premier ministre, Moctar Ouane, plusieurs membres du gouvernement et de la hiérarchie militaire ont participé a ces échanges au sommet de l’État sur les questions de sécurité.

De Bandiagara dans la Région de Mopti, à San, dans le Centre, en passant par ld psoge frontalier de Hèrèmakoro (Région de Sikasso), dans le Sud), les accrochages entre les forces de défense et de sécurité et les groupes terroristes ont occasionné des pertes en vies humaines de part et d’autre et d’importants dégâts matériels.

À San, les ennemis de la paix ont saccagé la brigade territoriale de la gendarmerie, brûlé quatre véhicules et deux motos. Le gendarme blessé dans l’attaque a finalement succombé à ses blessures. À Hèrèmakono, localité située à une trentaine de km de Sikasso, les assaillants ont dévasté le poste de la douane et celui de la gendarmerie, brûlé plusieurs véhicules. Un civil a été tué et un autre grièvement blessé.

Dans l’attaque de la base du détachement de Dialoubé à Bandiagara et l’escadron de la gendarmerie, les affrontements se sont soldés par la mort de 8 soldats et cinq blessés. Pas plus tard qu’hier, le poste de sécurité de Dinangourou a fait l’objet d’une attaque par des individus armés. La riposte des soldats a été foudroyante, obligeant les assaillants à battre en retraite. Les terroristes ont abandonné dans leur fuite les corps de huit de leurs camarades tués. Les FAMa qui ont enregistré un mort et deux blessés dans leurs rangs, ont récupéré des matériels dont un véhicule immobilisé contenant des bidons remplis d’explosifs, trois PKM, deux PM, quatre motos et trois talkie-walkie.

Depuis le renforcement des moyens aériens des Forces armées maliennes (FAMa), les groupes terroristes semblent avoir adopté la tactique des attaques nocturnes. En attaquant de nuit, ils pensent ainsi se soustraire à d’éventuelles traques engagées par des avions et des hélicoptères de combat.

La présente session du Conseil supérieur de défense pourrait être l’occasion, pour les autorités, de dégager une stratégie pour contenir les assauts incessants des groupes armés terroristes.

MK/MD (AMAP)

 



Avec AMAP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :