jeudi, mai 6, 2021
Le test Covid est gratuit au Gabon alors quil - « Le test Covid est gratuit au Gabon alors qu’il coûte entre 40 000 et 65 000 francs CFA ailleurs en Afrique » (Jessye Ella Ekogha)
Gabon

« Le test Covid est gratuit au Gabon alors qu’il coûte entre 40 000 et 65 000 francs CFA ailleurs en Afrique » (Jessye Ella Ekogha)


Le porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha © DR


C’est ce qu’a indiqué, de manière précise et détaillée, le porte-parole de la Présidence gabonaise lors d’une conférence de presse ce lundi 1er mars alors qu’il répondait à une question sur un supposé « Covid business », un concept largement agité par les opposants. Le Gabon est considéré par l’OMS comme l’un des pays les plus efficaces en matière de riposte face à la Covid-19. Voici un extrait de cette conférence de presse. 

« Je ne vais pas me faire le porte-parole du ministre du Budget ou de la commission d’enquête parlementaire en cours. Je me permettrais en revanche de faire un constat. Sur les différents articles que l’on peut lire aujourd’hui dans la presse, que ce soit sur les tests ou autres. Sur ces dépenses, il y a un manque d’approfondissement. Je prendrais des exemples concrets. Les tests Covid et leurs coûts. 

Le test Covid classique coutait il y a dix jours encore 5 000 francs CFA. Dans les autres pays africains, il coûte entre 40 000 et 65 000 francs CFA. Je vous invite donc d’une part à faire la comparaison au niveau continental. D’autre part, nul besoin de vous dire que l’Etat ne dégage aucune marge bénéficiaire sur ces tests. Bien au contraire. 

Le coût d’un test PCR aujourd’hui, c’est en 4 et 5 US dollars. Ce qui fait entre 2 et 3 000 francs CFA. A cela, il faut ajouter le coût des réactifs, mais aussi des personnels qui font les prélèvements, les tests, les techniciens qui font les « trois huit » pour vous permettre de récupérer vos résultats rapidement. Il faut également payer les équipements de protection individuelle, etc. Toutes ces dépenses excédent très largement les 5000 FCFA et ne sont pas très éloignées des 20 000 FCFA, autrement dit du coût de la voie rapide. Et le peu de marge bénéficiaire qu’il reste est réinvestie dans la riposte pour acheter du matériel, payer le personnel, etc. 

L’Etat ne fait donc aucun bénéfice sur le dos de la population. C’est tout le contraire. L’Etat dépense au maximum pour protéger la population. »

Pour (re)voir l’intégralité de la conférence de presse du porte-parole de la Présidence de la République ce lundi 1er mars, cliquez sur ce lien



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :