dimanche, avril 18, 2021
Le Gabon signe avec lUnion europeenne un nouvel accord tres - Le Gabon signe avec l’Union européenne un nouvel accord très favorable dans le secteur de la pêche
Gabon

Le Gabon signe avec l’Union européenne un nouvel accord très favorable dans le secteur de la pêche


Le Gabon a signé avec l’UE un nouvel accord dans le secteur de la pêche © DR


Un nouveau protocole d’accord de pêche a été établi entre les deux parties. Il permettra aux navires de l’UE d’accéder aux eaux gabonaises pour les cinq prochaines années en contrepartie de très nombreux avantages pour le Gabon. 

Selon la Commission européenne, le nouveau protocole « crée un cadre de coopération et de gouvernance » avec le Gabon en matière de pêche, et « garantit le respect des valeurs fondamentales de la politique commune de la pêche de l’UE », basée sur une gestion durable des ressources, une gouvernance améliorée et une transparence de la pêche.

En outre, le protocole répond à la volonté du Gabon d’améliorer la compétitivité du secteur et d’encourager la création de valeur ajoutée et de lieux de travail, notamment par des incitations à débarquer les captures et à les valoriser.

L’accès des thoniers européens aux eaux et aux ressources halieutiques de la zone de pêche gabonaise sera autorisé en contrepartie d’une contribution financière annuelle de l’UE de 1,6 million d’euros.

Un soutien financier supplémentaire de 1 million d’euro par an sera fourni par l’UE pour contribuer au développement du secteur de la pêche et à la gestion durable des stocks par le renforcement des capacités scientifiques, l’observation et la gestion du milieu marin, ainsi que des mesures de protection des écosystèmes fragiles tels que les aires marines protégées (AMP).

Un accord qui accroit la surveillance de la pêche

Le soutien contribuera également au suivi, au contrôle et à la surveillance des pêches et à la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée.

Les armateurs européens complèteront la contribution de l’UE à hauteur d’environ 2,6 millions EUR par an, somme qui sera à ajuster en fonction de leur niveau de captures.

La flotte européenne sera composée de 27 thoniers senneurs, de six thoniers canneurs et de quatre chalutiers ciblant les poissons de fonds et les crustacés dans une pêche exploratoire.

Il s’agit du nouvel accord de pêche conclu par l’UE après celui signé pour une durée de quatre pour une pêche durable de quatre ans et le protocole négociés avec le Groenland.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :