lundi, avril 19, 2021
Afrique

La Cndh invite au respect des droits humains


n marge du processus électoral en cours, le président de la Commission nationale des droits de l’homme (Cndh) Djidda Oumar Mahamat appelle les différents acteurs au respect des droits humains.

A quelques jours de la campagne électorale pour la présidentielle, la Commission nationale des droits de l’homme les acteurs à agir en toute légitimité. « Ces élections présidentielles vous concernent directement mais la conformité de ce processus électoral aux standards internationaux, sa valeur démocratique et sa crédibilité dépendront largement de l’attitude citoyenne et de la sérénité de la population, du sens élevé des responsabilités des partis politiques et des organisations de la société civile, ainsi que du respect effectif des droits de l’Homme et des libertés fondamentales », précise le président de la Cndh….
D’après le président de la Cndh, ces moments clés de la vie démocratique « sont susceptibles d’entraîner des tensions qui peuvent engendrer des restrictions, des atteintes voire des violations graves des droits humains, préjudiciable à l’édification de notre jeune démocratie ».
Face cette situation éminemment sensible, la Cndh appelle au sens aigu des responsabilités de tous les acteurs et rappelle que toute propagande à caractère ethnique, tribal régional ou confessionnel tendant à porter atteinte à l’unité nationale ou à la laïcité de l’État est interdite conformément à l’article 5 de la Constitution. « Aux acteurs nationaux intervenant à quelque niveau que ce soit dans l’organisation des élections, nous les encourager dans leurs missions et attirons leur attention sur la place qu’occupent les droits humains dans la réussite des élections. En conséquence, nous les invitons à accorder une attention particulière aux conditions de jouissance et d’exercice de ces droits et libertés, en pleine égalité et en toute sécurité », a-t-il lancé.
Tout en souhaitant bonne chance aux acteurs politiques pour ces échéances, le président de la Commission les invite à tenir compte des limites légales qui encadrent l’exercice de certaines libertés afin de prévenir les éventuels dérapages. « Aux militants des partis et formations politiques et des candidats et candidates, nous vous exhortons à inscrire vos actes et propos dans le cadre de la législation nationale pour des élections apaisées et à surtout privilégier les différentes voies de recours dont vous disposez pour contester des actes portant atteinte à vos droits et libertés », ajoute-t-il.
Le président de la Cndh appelle aussi bien les citoyens et les acteurs de la vie politique à tout mettre en œuvre pour que « les futures échéances électorales soient exemplaires- véritablement libres, transparentes, démocratiques et strictement respectueuses des dispositions de la Constitution-».



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :