samedi, juin 19, 2021
Incidents suite au mouvement des casseroles au Gabon - Incidents suite au « mouvement des casseroles » au Gabon : Jessye Ella Ekogha pointe du doigt le manque de professionnalisme de certains médias
Gabon

Incidents suite au « mouvement des casseroles » au Gabon : Jessye Ella Ekogha pointe du doigt le manque de professionnalisme de certains médias


Le porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha © DR


Lors de sa conférence de presse ce lundi 1er mars, le porte-parole de la Présidence de la République est, à la faveur d’une question qui lui a été posé sur ce sujet, revenu sur les quelques incidents limités, qui ont accompagné la semaine dernière le « mouvement des casseroles » au Gabon. Il en a profité pour fustiger, avec finesse mais également fermeté, le manque de rigueur et de sérieux qui caractérise certains médias, gabonais comme étrangers (Al Jazeera notamment). Verbatim

« Sur les interpellations dont vous parlez (NDLR : suite au mouvement des casseroles la semaine dernière), je vous invite, au nom du respect du principe de la séparation des pouvoirs, à vous rapprocher du Procureur de la République, seul habilité à communiquer en l’espèce. Le seul commentaire que je peux faire, c’est de rappeler que le Procureur de la République a annoncé l’ouverture d’une enquête suite au décès tragiques de deux jeunes compatriotes, mais aussi en ce qui concerne les appels lancés par certains individus à la désobéissance civile qui ont incité la jeunesse à violer les mesures de protection édictées par le gouvernement. Il revient maintenant à la Justice de mener l’enquête, d’en tirer toutes les conclusions et, ensuite, de prendre les mesures adéquates. 

Pour ce qui est de Port-Gentil, j’aimerais relever un point : la légèreté avec laquelle certains médias font leur travail, ne basant leurs ‘informations’ que sur les racontars distillés sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que l’on est passé d’une annonce des forces de l’ordre qui seraient passées avec un véhicule, qui aurait jeté une grenade dans une église, ce qui a été relayé par certains médias sans aucune vérification, aucun recoupement, à toute autre chose les jours suivants. 

Nous sommes dans un moment délicat. J’appelle donc les médias, tout comme les acteurs politiques et autres personnalités publiques, à prendre le temps de recouper leurs sources et pas seulement de se baser sur trois messages sur les réseaux sociaux ou sur ce qui se dit, pour parler en termes familiers, dans le kongossa.

Sur la question sur les armes de guerre, la grenade en question est une grenade assourdissante, donc défensive et non offensive. On ne peut que déplorer que le jeune compatriote qui l’a ramassée ait perdu l’usage de ses mains. Mais là aussi, tout comme pour les événements qui ont conduit au décès de deux jeunes compatriotes, il faut rester prudent. Une enquête a été ouverte qui est en cours. Ce sera à la Justice de faire toute la lumière sur les faits. Et si une faute a été commise, elle devra être sanctionnée conformément aux lois dans notre pays ». 

Pour rappel, la semaine dernière, sur un sujet connexe, Jessye Ella Ekogha, très actif sur le les réseaux sociaux, s’était fendu d’un tweet suite à la publication d’un article par le site d’information Gabon Review qui indiquait que l’ONU avait tancé le Gabon pour une supposée répression de la population suite aux mesures prises dans le cadre de la riposte contre le Covid-19. Vérifications faites, cet article était en réalité basé sur des propos purement imaginaires, inventés de toute pièce.

Pour (re)voir l’intégralité de la conférence de presse du porte-parole de la Présidence de la République ce lundi 1er mars, cliquez sur ce lien





Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :