mardi, avril 20, 2021
Afrique

« Deby n’est plus le père digne de la nation tchadienne » : Kelleypette Dono


Le porte-parole de la plateforme des serviteurs de Dieu pour la justice et le droit au Tchad (Psdjdt), Kelleypette Dono a dénoncé lors d’une conférence de presse animée ce vendredi 05 mars 2021 à la Maison de Médias du Tchad les injustices du régime d’Idriss Déby Itno et lui demande de se retirer de la course pour un 6ème mandat.

Les membres de la plateforme de serviteurs de Dieu pour la justice et droit au Tchad interpellent le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno sur sa gouvernance et lui demande de ne pas se présenter à la présidentielle du 11 avril 2021.
D’après leur porte-parole, de 1990 à nos jours, le Mouvement patriotique du salut a instauré un État d’exception qui n’a ménagé aucun effort pour rendre la vie pénible au peuple grâce au soutien de la France. « Pendant 30 années de règne, le régime installé par Idriss Deby Itno a prouvé toutes ses limites dans le domaine de la bonne gouvernance, de la liberté d’expression, de la cohésion nationale et la sécurité des personnes et des biens », déplore le porte-parole de la Psdjdt Kelleypette Dono qui rappelle : « Dieu qui pèse toutes les actions des hommes a évalué les actions de Deby et de son gouvernement déclare ‘’ tu as été pesé dans la balance, tu as été trouvé léger’’ Daniel 5 :27 ». Selon lui, le Maréchal du Tchad a été pesé léger, par ce que, le peuple tchadien vit au quotidien l’injustice, le népotisme, le clanisme, le tribalisme, la gabegie, le conflit intercommunautaire qu’il entretient personnellement.
La plateforme estime que le président sortant Idriss Déby Itno n’est plus digne de la nation. « Il est temps qu’il accepte de quitter le pouvoir. S’il n’a pas pu réaliser les vœux des Tchadiens en 30 années de règne, ce n’est pas en un 6ème mandat qu’il pourra le faire. Accepter de quitter le pouvoir n’est pas une faiblesse mais plutôt de l’amour de la patrie », ajoute-t-il.
« Le silence complice du président de la République sur les gémissements quotidiens et les promesses non tenu depuis 30 ans prouvent à suffisance qu’il n’est plus le père digne de la nation. Dieu n’aime pas les lâches. Si les Tchadiens ne veulent pas souffrir, qu’ils sachent que leur liberté ne naîtra que de leur courage », qualifie le porte-parole de la Psdjdt.

Miguerta Djiraïngué



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :