jeudi, mai 6, 2021
AfriqueEnvironnement Les pays invites a redefinir leur modele de developpement - Congo/Télécommunications : Le Congo choisi pour tester le réseau 5G afin d’exploiter le potentiel numérique
Afrique

Congo/Télécommunications : Le Congo choisi pour tester le réseau 5G afin d’exploiter le potentiel numérique



Congo/Télécommunications : Le Congo choisi pour tester le réseau 5G afin d’exploiter le potentiel numérique

BRAZZAVILLE, 4 MARS (ACI) – Le Congo a été sélectionné parmi les 10 pays africains pour expérimenter le réseau 5G, afin d’exploiter pleinement le potentiel numérique et les avantages de la numérisation pour le développement du continent, a indiqué, le 3 mars à Brazzaville, la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (Cea), Mme Vera Songwé.

Cette initiative a pour but d’établir un partenariat et de mettre en œuvre des tests 5G dans certains pays africains, en vue de renforcer les capacités des partenaires à ouvrir des opportunités dans les réseaux commerciaux 5G dans plusieurs pays.

Pour Mme Songwé, le déploiement de la 5G va offrir aux opérateurs la possibilité d’améliorer leurs activités et services de consommation existants et de s’attaquer aux chaînes de valeur inexploitées dans la numérisation des industries. «Cette technologie ouvre de nouvelles opportunités dans un nouvel écosystème et les tests vont définir les accords de partenariat nécessaires à sa mise en œuvre», a-t-elle précisé.

Elle a fait savoir que les projets de test 5G impliquent la participation de plusieurs partenaires des organisations des Nations unies, de l’Uit, de l’Onudi, des opérateurs des télécommunications et des régulateurs ainsi que les industries qui peuvent représenter différents domaines, sans oublier les fournisseurs et fabricants de matériels, les fournisseurs des outils de test et de surveillance, la recherche et l’analyse, les entreprises et les opérateurs de réseaux.

Les tests seront menés en étroite collaboration avec les gouvernements et les opérateurs de télécommunication locaux pour s’assurer que toutes les dispositions réglementaires ont été mises en place pour permettre aux opérateurs de réallouer le spectre existant pour la 5G dans le milieu de gamme (par exemple 3,5 GHz), les micro-ondes et millimètres ainsi que les bandes de fréquences Wave (mmWave), par exemple le 26 GHz, a-t-elle souligné.

Pour sa part, le ministre en charge des télécommunications, M. Léon Juste Ibombo, a énuméré les objectifs spécifiques de ce test du réseau 5G, qui consistent à développer les cas d’utilisation de la 5G via un système 5G autonome de bout en bout pour couvrir à terme un large éventail de nouvelles applications, comme les services financiers, la santé, l’éducation, la fabrication, l’Internet, les objets et les villes intelligentes.

Ce réseau 5G va également développer une boîte à outils de test 5G pour chaque phase de déploiement individuelle, afin d’assurer une intégration et un déploiement réussis, de développer des modèles de test 5G standardisés et précis en vue de créer des pratiques de test plus harmonisées à travers le continent, d’identifier les principaux défis lors du test et du déploiement d’un réseau 5G et d’entreprendre des activités de sensibilisation, a-t-il ajouté.

Parmi les pays sélectionnés pour entreprendre le test du réseau 5G, figurent le Maroc, le Cameroun, le Sénégal, le Rwanda, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Zimbabwe. (ACI/Nadège Makoubama)

 

 



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :