samedi, juillet 24, 2021
« Certains poussent la jeunesse à la faute, à violer le couvre-feu, à commettre des dégâts, à piller, à s’en prendre aux forces de l’ordre dont beaucoup ont été blessés. Résultat : deux morts » (Jessye Ella Ekogha)
Gabon

« Certains poussent la jeunesse à la faute, à violer le couvre-feu, à commettre des dégâts, à piller, à s’en prendre aux forces de l’ordre dont beaucoup ont été blessés. Résultat : deux morts » (Jessye Ella Ekogha)


Le porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha © DR


Lors de sa conférence de presse, lundi 1er mars, le porte-parole de la Présidence de la République est revenu sur le « mouvement des casseroles ». Apolitique et pacifique à l’origine, celui-ci, qui s’est largement dégonflé depuis, a fait l’objet d’une tentative de récupération de la part de certains opposants et activistes qui y ont vu l’occasion d’y projeter leurs fantasmes de « Grand soir ». Voici ce que Jessye Ella Ekogha a déclaré à ce sujet. 

« On peut juger sévèrement ce phénomène où la légèreté le dispute parfois à l’inconscience. Même si l’on peut parfaitement comprendre le « ras-le-bol » de certains car cette situation est tout sauf facile à vivre. Mais elle l’est pour tout le monde en particulier pour les victimes de cette épidémie et leurs familles, pour les soignants qui ne comptent pas leurs heures ou encore pour les forces de l’ordre très sollicitée en cette période et dont la mission est toujours difficile.

En revanche, on peut légitimement en vouloir à ceux – une minorité – qui tentent de récupérer et d’instrumentaliser ce mouvement en le politisant alors qu’il s’agit d’un mouvement apolitique et en jetant de l’huile sur le feu. Parfois, avec des conséquences dramatiques. On pousse la jeunesse à la faute, à violer le couvre-feu, à commettre des dégâts, à piller, à s’en prendre aux forces de l’ordre dont beaucoup, à cette occasion, ont été blessés. Résultat : deux morts auxquels je présente à leurs familles respectives mais condoléances. »

Pour (re)voir l’intégralité de la conférence de presse du porte-parole de la Présidence de la République ce lundi 1er mars, cliquez sur ce lien.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :