dimanche, avril 18, 2021
Serie Gabon Nommee par Ali Bongo Ondimba Honorine Nzet - [Série] Gabon : Nommée par Ali Bongo Ondimba, Honorine Nzet Biteghe fait son entrée au Sénat
Gabon

[Série] Gabon : Nommée par Ali Bongo Ondimba, Honorine Nzet Biteghe fait son entrée au Sénat


Sylvia Bongo Ondimba et Honorine Nzet Biteghe le 19 avril 2019 lors de la remise du prix Agathe Okoumba D’Okwatsegue © DR


Vendredi, le président de la République a, conformément à la Constitution, nommé 15 sénateurs qui siègeront aux côtés des 52 autres élus début février. C’est le cas notamment de la magistrate de carrière et fervente défenseure du droit des femmes, Honorine Nzet Biteghe. 

Pour les Gabonais, elle est tout sauf une inconnue.

Magistrate hors hiérarchie, ancienne procureur de la République, ancienne ministre des Affaires sociales d’Ali Bongo, proche de la première Dame, Sylvia Bongo Ondimba, dont elle partage les combats, Honorine Nzet Biteghe s’apprête à faire son entrée au Sénat. Elle fait partie des 15 personnalités nommées par Ali Bongo Ondimba ce vendredi (lire notre article). Elle y représentera le Woleu-Ntem, sa province d’origine.

Son appui a été décisif dans le succès de la proposition introduite auprès de l’ONU par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille et qui a débouché sur l’adoption de la résolution A/RES/65/189 du 21 décembre 2010 instituant le 23 juin de chaque année comme la journée mondiale des veuves.

Suite à ce succès, Honorine Nzet Biteghe fut promue ministre des Affaires sociales dans le gouvernement de Raymond Ndong Sima.

Caractère bien trempé, convictions bien ancrées

Au gouvernement, cette femme, au caractère bien trempé et aux convictions bien ancrées, ne passe pas inaperçue. Plus tard, elle sera appelée au Palais du bord de mer pour y travailler aux côtés du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Après la cessation de ses fonctions en 2019, Honorine Nzet Biteghe consacre toute son énergie à son ONG, L’Observatoire des droits de la femme et de la parité (ODEFPA), qui sera d’ailleurs lauréat de la 1ère édition du prix Agathe Okumba D’Okwatsegue décerné chaque année par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (voir photo).

Au sein de la seconde chambre, Honorine Nzet Biteghe apportera un surcroit d’expertise juridique, ainsi qu’une sensibilité marquée sur toutes les questions sociales et de société, qu’il s’agisse de la protection de la famille ou du droit des femmes.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :