Rose Christiane Ossouka Raponda, Serge Hervé Ngoma, Pierre-Emerick Aubameyang, Alexandre Barro Chambrier, Raymond Ndong Sima, Pascaline Bongo… Les tops et les flops cette semaine au Gabon
Gabon

Rose Christiane Ossouka Raponda, Serge Hervé Ngoma, Pierre-Emerick Aubameyang, Alexandre Barro Chambrier, Raymond Ndong Sima, Pascaline Bongo… Les tops et les flops cette semaine au Gabon


L’ex-premier ministre Raymond Ndong Sima © DR


Qui s’est positivement distingué cette semaine au Gabon ? Qui s’est, à l’inverse, négativement illustré ? Nous avons sondé une trentaine de personnalités de toutes sensibilités, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Voici leur réponse.

LES TOPS 

Rose Christiane Ossouka Raponda. Vendredi soir, dans une allocution radio-télévisée, le premier ministre a annoncé une série de mesures très attendues par les Gabonais dans le cadre de la riposte contre la Covid-19 au moment où le pays est frappé par une seconde vague potentiellement plus haute que la première. Retour à la gratuité des tests, augmentation des transports en commun pour fluidifier le trafic à l’heure du couvre-feu, accélération de la campagne de vaccination… Surtout, le chef du gouvernement a annoncé qu’en cas de retour en deçà du seuil des 50 contaminations journalières, les mesures restrictives seraient rapidement levées. Un objectif qui pourrait être atteint dès le mois de mars prochain selon les autorités sanitaires. Un « ouf » de soulagement pour les Gabonais qui perçoivent enfin la lumière au bout du tunnel (lire notre article).

Serge Hervé Ngoma. Suite aux événements de jeudi soir qui ont couté la vie à deux personnes dans des circonstances non encore élucidées (deux personnes ont été tuées par balle après avoir violé le couvre-feu, dressé des barricades sur la voie publique et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre), le général de brigade et chef des forces de police nationale a détaillé de manière précise et exhaustive les faits et annoncé l’ouverture d’une enquête administrative (lire notre article). Une réactivité et une volonté de transparence qui méritent d’être saluées.

Pierre-Emerick Aubameyang. Dimanche soir dernier face à Leads United, dans un match comptant pour la 24ème journée de championnat de Premier League (D1 anglaise), l’attaquant gabonais d’Arsenal, le club londonien, a inscrit un triplé en seulement 47 minutes de jeu (lire notre article). La meilleure réponse à donner à ses détracteurs, de plus en plus nombreux ces derniers mois alors que le Gunners semblaient en méforme.

LES FLOPS

Alexandre Barro Chambrier. A l’instar de nombreux opposants, le président du RPM a tenté cette semaine de récupérer politiquement le « mouvement des casseroles », une protestation apolitique visant à contester les mesures mises en place par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. Vendredi soir, celui qui est en passe de perdre ses derniers députés à l’Assemblée nationale (lire notre article) s’est affiché dans le quatrième arrondissement de Libreville, casseroles à la main dans le but de faire quelques vidéos destinées aux réseaux sociaux. Mais les Gabonais ont peu goûté cette opération de communication. L’opposant a été copieusement hué par la grande majorité des personnes présentes (lire notre article).

Raymond Ndong Sima. Dans un post diffusé sur sa page Facebook quelques heures seulement après le décès de deux personnes, tuées par balle, après avoir violé le couvre-feu, dressé des barricades et lancé des projectiles, l’ex-premier ministre, qui n’a pas toujours pas digéré son renvoi de son poste six ans après (c’était en janvier 2015…) et que ses proches dépeignent comme « aigri »), a incriminé sans preuve et au mépris de la présomption d’innocence les « corps habillés ». Une attitude irresponsable, indigne d’un ancien chef du gouvernement, alors que les auteurs de ce drame n’ont pas été identifiés, et qui jette l’opprobre sur l’ensemble des forces de l’ordre et de sécurité (lire notre article).

Pascaline Bongo. Mercredi, un de ses anciens employés américains, Lester William Novick, qui travaillait comme agent de sécurité dans sa résidence de Beverly Hills en Californie (Etats-Unis), lui a intenté un procès devant la Cour supérieur de Los Angeles. Il lui réclame 65,1 millions de francs CFA pour des arriérés de salaire.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.